Vous êtes ici

05/07/2017

Des vacances qui bougent !

Les vacances d'été sont le moment idéal pour « recharger ses batteries », passer du temps avec sa famille et ses amis, etc. Mais c’est aussi l’occasion de se (re)mettre aux activités de plein air : vélo, randonnée, baignade, c’est tout de même plus agréable de pratiquer des activités physiques ou sportives quand il fait beau. Alors profitons de la saison estivale pour renouer avec l’activité physique et entretenir sa forme.

Pourquoi être actif pendant ses vacances d’été ?

En bougeant, on garde la forme, on fait travailler le cœur et le corps et on évacue le stress. De plus, l’activité physique permet d’équilibrer les apports et les dépenses énergétiques. C’est pourquoi bouger est aussi utile pour maîtriser son poids et garder la ligne.

Pour entretenir sa forme et préserver sa santé, il est essentiel de bouger régulièrement. La recommandation de santé publique est de faire au moins 10 000 pas par jour. Pour y arriver, nul besoin de se lancer chaque matin dans un marathon. Sachant qu’un adulte en bonne santé fait en moyenne 7 000 pas par jour, il suffit d’intégrer une trentaine de minutes d’exercice à une intensité moyenne à son emploi du temps quotidien.

Toute activité qui met en mouvement les muscles du corps offre l’occasion de bouger. Le plus simple, c’est encore de marcher, mais à une allure soutenue, de manière à être presque essoufflé(e). Rassurez-vous : les 30 minutes recommandées peuvent être fractionnées en deux parcours de 15 minutes ou en trois séances de 10 minutes.

En vacances, chacun son sport

Nager, courir dans les parcs, pédaler dans la campagne, randonner en montagne, jouer au tennis, au foot ou au golf : nous avons chacun notre activité préférée, à pratiquer en solo, en famille ou avec des amis. Il n'y a pas d'âge pour faire du sport et tous sont bénéfiques pour notre santé. Il suffit juste de trouver l’activité qui nous convient, nous amuse et nous fait du bien.

En vacances, nous avons le loisir de la pratiquer en toute liberté, et souvent de façon plus intensive que pendant l’année. Mais attention : il faut y aller progressivement et être à l’écoute de son âge et de sa forme physique. Ainsi, à moins de s’entraîner régulièrement, on ne se lance pas dans la traversée de la Manche, l’ascension du mont Ventoux ou cinq sets endiablés en plein soleil dès le premier jour de congé.

Au début des vacances, préparer son corps à l’effort

Si,  en vacances, il est facile de trouver du temps pour faire du sport quotidiennement, mieux vaut doser la « montée en puissance ». Par exemple, si l’on court une heure une fois par semaine toute l’année, il est préférable de se faire un programme si on souhaite courir tous les jours en vacances : augmenter petit à petit les durées, le rythme et l’intensité de l’effort afin de ne pas risquer de traumatismes.

Quelle que soit l’activité, un échauffement et quelques étirements sont toujours nécessaires pour faire monter progressivement le rythme cardiaque et la température des muscles et des tendons. Il faut également penser à bien s’hydrater, avant, pendant et après l’effort.

Des vacances actives quand on n’aime pas le sport

On a le droit de détester faire du sport. Mais ce n’est pas la seule façon d’être actif. Bricolage, jardinage, travaux domestiques font aussi partie des activités physiques qui nous permettent de bouger : porter des paquets, passer l’aspirateur, faire les vitres, récurer le sol ou ranger les placards... Tout ça, c’est de l’exercice !

Si vous passez vos vacances avec des enfants, il est fort à parier qu’ils vous inciteront à bouger plus car ils sont plein d’énergie et très persuasifs : marcher, nager, faire du vélo, du roller ou un match de foot avec eux, est une autre façon très satisfaisante de se dépenser et de passer un moment agréable.

Comme Monsieur Jourdain, le bourgeois gentilhomme de Molière faisait de la prose sans le savoir, nous faisons tous du sport sans nous en rendre compte et finalement entretenir sa forme en bougeant, ce n’est pas si difficile !

 

Lisez aussi nos article :

Agir
  • L’important est d’être régulier dans sa pratique, même s’il ne s’agit que de deux promenades digestives dans la journée.
  • En cas de reprise du sport, il est important de ne pas trop forcer, de savoir s’arrêter et, au moindre doute, de consulter un médecin.
  • Les séances de sport immédiatement après un repas sont à proscrire, surtout pour les sports aquatiques.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

fatigue somnolence volant

Calque 5.png

Calque 50.png

reagir risque orage

Calque 6.png

Calque 49.png