Passager sécurité voiture
Affiner la recherche

Vous êtes ici

18/04/2019

Le rôle du passager pour la sécurité en voiture

Si le conducteur a le plus de responsabilités, le passager a aussi un rôle à jouer dans la sécurité en voiture : veiller que le conducteur soit dans les meilleures conditions pour effectuer le trajet !

Le comportement du passager en voiture

Être passager de la montée en voiture jusqu’à sa descente
Un passager le devient au moment où il monte en voiture jusqu’à ce qu’il la quitte. La montée et la descente d’un véhicule demandent une vigilance particulière.
L’ouverture de la portière doit s’effectuer après avoir vérifié l’absence de danger. Si le passager monte par la portière gauche du véhicule, il doit s’assurer qu’aucune voiture ou deux-roues circulent à proximité. S’il monte du côté droit, il doit contrôler l’absence de piétons ou de cyclistes.
Il est fortement conseillé de monter et de descendre d’un véhicule par le côté trottoir pour se protéger des véhicules circulant sur la chaussée, notamment pour les enfants.

Attacher sa ceinture, obligation pour le conducteur et les passagers

Le conducteur et ses passagers, à l’avant comme à l’arrière, doivent attacher leur ceinture de sécurité en voiture pour la sécurité de tous, et aussi ne pas s’exposer à des amendes.
Le premier geste du passager est donc de se ceinturer. Le conducteur doit vérifier que tous ses passagers sont bien attachés avant de démarrer. Pour les enfants de moins de 10 ans, il est indispensable d’installer un système d’assise, homologué et adapté à sa morphologie.
En cas de collision à 50 km/h, l’absence de ceinture équivaut à une chute du 3e étage d’un immeuble : la personne non attachée devient un projectile mortel pouvant tuer le passager à l’avant du véhicule.

Pour en savoir plus, lire l’article La ceinture de sécurité indispensable en voiture.

Ne pas perturber le conducteur

En voiture, le passager doit éviter les comportements gênants qui pourraient perturber la vigilance du conducteur et mettre en danger la sécurité en voiture, comme :

  • Ne pas détourner son attention de la route en lui montrant un écran de son téléphone, une carte…
  • Ne pas crier ou faire des gestes brusques pouvant créer une mauvaise manœuvre.
  • Ne pas fumer ou consommer de l’alcool.

Être un soutien au conducteur

Le passager à l’avant assiste le conducteur, en répondant aux appels et aux demandes des autres passagers, en lisant la carte, réglant le chauffage… Autant de gestes qui aident le conducteur à se concentrer uniquement sur la route et à garder ses deux mains sur le volant.
Le passager à l’avant d’une voiture doit aussi être vigilant à la circulation. Il seconde le conducteur en le prévenant de potentiels dangers de la route et des changements de direction.
Enfin, lors de trajets de nuit, le passager peut aider le conducteur à lutter contre la fatigue et la somnolence en lui faisant la conversation. S’il détient le permis de conduire, il peut aussi relayer le conducteur.

Être un garde-fou contre des comportements à risque chez le conducteur

Le passager joue aussi un rôle dans la sécurité du trajet en voiture, notamment si le conducteur ne respecte pas les règles de sécurité routière (vitesse excessive…). Chacun, passager comme conducteur, a une part de responsabilité dans la sécurité en voiture.
Si le passager considère le conducteur inapte à conduire (fatigue, consommation d’alcool ou de stupéfiants…), il doit lui interdire de prendre le volant. Si le conducteur souhaite toutefois conduire, le passager doit refuser de monter en voiture pour ne pas se mettre en danger.

Le jeune passager

En voiture avec des enfants, il est primordial pour la sérénité et la sécurité du trajet d’anticiper leur lassitude en prévoyant des jeux, de la nourriture et des boissons.
S’il y a un passager adulte, il doit intervenir dans d’éventuelles demandes ou agitations chez l’enfant.
Si les seuls passagers sont des enfants, les sensibiliser sur les dangers de la route et l’importance d’être calme pour la sécurité en voiture.
En cas de longs trajets, partir tôt pour prévoir des arrêts réguliers et ainsi détendre les enfants, comme les adultes.

Lire notre article : Occuper les enfants lors de longs trajets en voiture

L’enfant sur le siège avant
Légalement, l’enfant de moins de 10 ans ne peut pas aller sur le siège passager à l’avant du véhicule. Sauf dans trois situations :

  • La voiture n’a pas de banquette arrière ou celle-ci n’est pas équipée de ceinture de sécurité.
  • La banquette arrière est momentanément inutilisable ou déjà occupée par des enfants dans des sièges auto.
  • L’enfant est transporté dans un siège "dos à la route". Dans ce cas, l’airbag doit être désactivé.

i-Size et Isofix, la norme européenne pour les sièges auto

 

Retrouvez toutes les informations sur "Mon enfant est-il bien protégé ?" (PDF - Dépliant Association Prévention Routière et Attitude Prévention)

Agir

Pour vos petits passagers, pensez à choisir le bon siège auto, adapté non seulement à son âge mais aussi à sa taille et son poids.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

formation premiers secours enfants

Calque 6.png

Calque 49.png

Bien choisir le cartable de son enfant

Calque 7.png

Calque 47.png