Chute chez les séniors
Affiner la recherche

Vous êtes ici

28/10/2018

Prévenir les accidents de chute chez les personnes âgées

Un tiers des seniors de plus de 65 ans chute au moins une fois par an, nécessitant parfois une hospitalisation aux conséquences graves. Comment prévenir ces accidents domestiques encore trop fréquents ?

Chute domestique : risque élevé chez les seniors

Chaque année, les personnes âgées sont, avec les enfants, les premières victimes d’accidents domestiques. La chute constitue plus de 80% des accidents de la vie courante chez les plus de 65 ans et en est la première cause de décès accidentel : en 2012, 8 741 personnes âgées de plus de 65 ans sont décédées suite à une chute.

Un tiers des plus de 65 ans et la moitié des plus de 85 ans font au moins une chute par an, qui survient au domicile dans 62% des cas.

Ces chiffres alarmants s’expliquent en partie par les capacités affaiblies du senior :

  • Vision moins bonne après la cinquantaine
  • Perte de sensibilité, de motricité et de force aux pieds
  • Troubles de l’équilibre liés aux dysfonctionnements multiples : oreille interne, œil, perception sensorielle, coordination, motricité…
  • Arthrose et prise de nombreux médicaments, dont les somnifères (risque de chute en cas de réveil nocturne)

Prévenir des accidents domestiques : quand consulter ?

  • Tous les 18 mois, faire le point avec un ophtalmologiste
  • Une fois par an, consulter son médecin traitant pour évaluer sa perception sensorielle, ma motricité et ma coordination

Évaluer le risque de chute

Côté logement

  • Existe-t-il des zones d’ombre même avec les lumières allumées ?
  • Des objets traînent-ils par terre : fil électrique, tuyau d’arrosage… ?
  • L’usage d’une chaise est-il nécessaire pour attraper un objet ?
  • Y a-t-il des obstacles dans les couloirs : meubles… ?
  • Faut-il se rendre à tâtons aux toilettes ?
  • Une chute est-elle déjà arrivée dans la douche ou sur le carrelage mouillé ?

Côté conditions physiques

  • La consultation chez l’ophtalmologiste date-t-elle de plus de 3 ans ?
  • Avez-vous l’impression de tomber en fermant les yeux ?
  • Tenez-vous 5 secondes sur un seul pied (à faire avec un tiers) ?

Si au moins une réponse est positive, il est conseillé de consulter son médecin pour réduire les dangers de chute.

Contre les chutes, réaménager son logement

Adapter son intérieur

  • Enlever tout obstacle encombrant des lieux de passage
  • Remplacer les tapis glissants par des tapis antidérapants
  • Poser des barres d'appui dans les toilettes et la salle de bains
  • Multiplier les sources d'éclairage et prévoir une veilleuse la nuit pour se rendre aux toilettes
  • Ne rien laisser traîner au sol pour éviter de se prendre les pieds dedans
  • Ranger les objets courants à portée de main
  • Porter des chaussons et chaussures maintenant bien le pied

… Et son jardin

  • Utiliser des outils avec un bras à rallonge pour éviter de grimper et faire appel à un tiers pour les travaux trop importants
  • Ranger son tuyau d’arrosage
  • Vérifier régulièrement l’absence d’obstacles dans les allées
  • Apprendre au chien à ne pas rester dans les pattes
  • Éviter de se rendre dehors la nuit sauf en cas de bon éclairage extérieur

Peut-on prévenir le risque de fracture ?

Pourquoi le risque de fracture est décuplé avec l’âge ?

L’os se renouvelle constamment. Mais en cas d’ostéoporose, il y a un déséquilibre dans la reconstruction de l’os, au profit de sa destruction.

D’autres facteurs peuvent jouer : inactivité, tabagisme, manque de calcium et de vitamine D (surtout chez les personnes âgées).

Ai-je plus de risque de fracture qu’un autre ?

Être maigre, avoir été ménopausée avant 40 ans, avoir des parents victimes d’une fracture du col du fémur ou avoir pris de la cortisone par voie orale pendant au moins 3 mois dans sa vie sont 4 facteurs de risque accru d’ostéoporose.

Si c’est le cas, vérifier sa solidité osseuse auprès de son médecin traitant. Outre des médicaments pour renforcer les os, garder une alimentation équilibrée et continuer le plus possible à bouger.

Infographie accidents domestiques seniors

Agir

Contre les chutes : la marche et le Tai Chi
Chaque année, 450 000 seniors font une chute nécessitant un passage aux urgences. Et 8 fois sur 10, la chute survient au domicile !

Marcher tous les jours est un bon moyen de prévenir ces chutes. Plus élaboré, le Tai Chi réduirait le risque de chute de 35 %. Cette discipline corporelle consiste à accomplir une série de mouvements continus, avec une grande lenteur et une bonne précision, dans un ordre préétabli.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Sports de glisse : la préparation physique

Calque 7.png

Calque 47.png

Seniors au volant

Calque 5.png

Calque 50.png

Les infections sexuellement transmissibles

Calque 7.png

Calque 47.png