Vous êtes ici

15/02/2019

Quelles maladies peuvent être transmises par les animaux de compagnie ?

Il existe plus de 70 zoonoses, c’est-à-dire les maladies infectieuses ou parasitaires qui peuvent être transmises à l’homme par les animaux. Heureusement, dans le contexte des animaux de compagnie, cette transmission reste rare, voire exceptionnelle, sauf dans quelques cas. Quelles sont les plus courantes de ces maladies ?

Qui est particulièrement à risque pour les zoonoses ?

Les personnes les plus vulnérables aux zoonoses sont les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes, les personnes âgées de plus de 75 ans et celles dont le système immunitaire est affaibli par un traitement (cortisone, médicaments antirejet de greffe, chimiothérapie anticancéreuse, par exemple) ou une maladie (sida, cancers du sang, par exemple).

Comment prévenir les maladies transmises par les animaux de compagnie ?

Les vers intestinaux, un souci chez les enfants

Les chiens et les chats, en particulier ceux qui ont accès à l’extérieur, sont souvent porteurs de vers parasites intestinaux. Certains (ascaris, ténias) peuvent se transmettre à l’homme par contact avec les déjections des animaux ou leur bouche après qu’un animal se soit lavé des zones de son corps infestées (anus). Ce problème est plus fréquent chez les jeunes enfants, par exemple si un bac à sable a été souillé par un chien ou un chat.

Dans le nord et l’est de la France, les chiens et les chats peuvent être porteurs d’une maladie parasitaire grave, l’échinococcose, qui peut provoquer des lésions importantes du foie. Vermifuger son animal de compagnie tous les 3 à 6 mois permet de réduire le risque d’infestation humaine par les vers des animaux.

La toxoplasmose, problématique pendant la grossesse

Le toxoplasme est un parasite microscopique présent dans les selles des chats (parfois sur le pelage ou dans la salive). Chez les femmes enceintes qui n’ont pas développé d’anticorps contre le toxoplasme au cours de leur enfance, une infection par le toxoplasme pendant la grossesse peut provoquer une fausse couche, une malformation du fœtus ou des anomalies du développement de l’enfant. Une prise de sang est systématiquement pratiquée en début de grossesse pour rechercher ces anticorps et prévenir la future maman le cas échéant.

Les infections intestinales, parfois problématiques

De nombreux micro-organismes présents dans les intestins des animaux de compagnie peuvent provoquer des diarrhées chez l’homme, le plus souvent sans gravité.

Néanmoins, les rongeurs, les reptiles et les amphibiens peuvent être porteurs de salmonelles qui sont parfois responsables de diarrhées sévères, potentiellement graves. Il est essentiel de ne pas laisser les personnes les plus vulnérables manipuler les reptiles ou nettoyer leur cage sans gants, ni masque protecteur.

Les infections de la peau, teigne et gale

Les chiens, chats et rongeurs sont parfois porteurs du champignon microscopique responsable de la teigne. Cette infection cutanée qui se traduit par des plaques rouges et rondes (ou en forme d’anneau) n’est pas grave mais elle nécessite un traitement long et contraignant (du patient et de ses animaux).

Les animaux de compagnie abandonnés récemment recueillis peuvent également transmettre la gale, source de démangeaisons intenses, mais dans une forme qui est moins contagieuse que la gale humaine et qui est facilement traitée. Suite à l’adoption d’un animal, une visite chez le vétérinaire s’impose.

Les infections transmises par les tiques et les insectes

Dans les régions où les tiques sont porteuses de la bactérie responsable de la maladie de Lyme, il est particulièrement important de redoubler de vigilance et de contrôler plus régulièrement que chiens et chats n’ont pas de tiques, et les retirer le cas échéant  En effet, celles-ci peuvent piquer le propriétaire et transmettre cette maladie.

Dans les régions où les chiens peuvent être infectés par la leishmaniose, une infection due à un parasite microscopique présente sur tout le pourtour méditerranéen, de petits insectes piqueurs (les phlébotomes) peuvent transmettre la maladie à l’homme, en particulier aux jeunes enfants chez qui elle peut être grave.

Les infections transmises lors de griffure ou de morsure

La maladie des griffes du chat est une infection bactérienne qui peut se développer après griffure (avec fièvre et gonflement des ganglions les plus proches de la lésion). De plus, les morsures des chiens et des chats peuvent transmettre une autre infection bactérienne, la pasteurellose, qui déclenche des symptômes d’inflammation intenses (rougeur, gonflement, fièvre) et doit être traitée rapidement par un antibiotique.

La rage n’est pas présente en France métropolitaine et ne concerne que des animaux importés illégalement de pays où elle sévit. Dans les DOM TOM, seules la Guyane et Mayotte présentent encore des cas de rage.

Les infections respiratoires transmises par les oiseaux

Les oiseaux peuvent transmettre une infection due à la bactérie Chlamydophila psittaci et appelée ornithose/psittacose. Cette infection peut provoquer une pneumonie, des atteintes des yeux, des diarrhées et de la fièvre. Les personnes sont contaminées par les poussières de fientes, parfois par une morsure (perroquets). L’ornithose peut être grave et nécessite un traitement antibiotique adapté.

 

Posséder un chien, un chat ou tout autre animal de compagnie implique des responsabilités. Dans quelle mesure l’assurance joue-t-elle s’il provoque des dégâts ? Quelles sont les formules proposées pour l’assurer en cas de maladie ou d’accident ?

Tout savoir sur l'assurance de votre animal de compagnie sur le site de la Fédération Française de l'Assurance

L'association des assureurs français

Attitude Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...