Jouets contrefaits
Affiner la recherche

Vous êtes ici

10/12/2018

Jouets contrefaits : un danger pour la santé des enfants !

Des centaines de milliers de jouets contrefaits sont chaque année saisis par les Douanes. Or, un jouet contrefait peut être dangereux pour vos enfants. Comment choisir les bons jouets pour enfants ?

Jouets contrefaits, toxiques, dangereux, …

En 2017, la douane française a saisi 1,2 million de boîtes de jeux, de jouets et d'articles de sport considérés comme dangereux, dont 801 102 jouets non conformes et 143 784 jouets non conformes et dangereux. Et bien évidemment, c’est à l’approche de Noël que le risque est le plus élevé avec l’importation de millions de jouets, dont des contrefaçons.

Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que les jouets contrefaits ou dangereux constituent de réels dangers pour la santé des enfants :

Risque d’étouffement par ingestion : présence de petites pièces, rembourrage de peluches, …

Risque de suffocation par étranglement : corde ou ficelle trop longue d’un jouet, …

Risque d’intoxication : présence de phtalates dans les plastiques, …

Risque de brûlure : boîtier de piles de jouets électriques, …

Or, la grande majorité de ces jouets contrefaits et dangereux sont fabriqués en Chine. Ils sont principalement revendus dans des bazars, sur des marchés, à la sauvette ou encore sur Internet. En effet, de plus en plus de Français achètent par Internet : 36,6 millions de Français ont acheté en 2016-2017 sur Internet, soit 82,7% des internautes. Pour Noël 2017, 31,8 millions de Français déclaraient avoir l'intention d'acheter leurs cadeaux en ligne.

Comment éviter les jouets contrefaits et dangereux ?

Inconscient du danger, un enfant doit être protégé contre les risques pour sa santé. C’est pourquoi tous les jouets vendus doivent se conformer aux exigences de sécurité européennes, qui garantissent la sécurité des enfants :

  • Le marquage « CE » sur le jouet atteste de l’engagement du fabricant que son jouet respecte les exigences de sécurité européennes. Ce logo doit être visible, lisible et indélébile sur le jouet, son étiquette ou son emballage.
  • Des avertissements doivent aussi figurer sur le jouet, son étiquette ou son emballage. Ils ont pour objectif de sensibiliser les jeunes enfants, ou leurs parents, sur les risques liés à certains jouets et comment les éviter : âge minimum, conditions d’utilisation, … Les jouets dangereux pour les enfants de moins de 36 mois portent un avertissement « Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans » ou un pictogramme.

Des jouets torturés pour garantir la sécurité des enfants

Toute l’année, des contrôles visuels sont réalisés et des échantillons sont prélevés pour vérifier qu’un jouet ne présente pas de risque. Un ours en peluche en flamme, un autre au nez ou aux yeux arrachés,… Tous les jouets déclarés suspects, importés ou fabriqués en France, passent ainsi des tests de solidité et de conformité. Ces examens ont lieu dans les laboratoires de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

La vente d’un jouet peut alors être suspendue pendant les analyses.

A l’approche de Noël, pour éviter d’acheter des jouets contrefaits ou dangereux, quelques conseils d’achat sont nécessaires :

  • Vérifier systématiquement que le jouet comporte le marquage "CE"
  • Lire attentivement les avertissements et consignes d’utilisation présents sur l’emballage et sur la notice d’instruction
  • Ne pas offrir de jouets comportant de petits éléments détachables aux enfant de moins de 36 mois (risque d’étouffement)
  • Éviter les jouets ayant des mécanismes pliants pour les jeunes enfants (risque de pincement ou de coupure)
  • S’assurer de la sûreté du boîtier à piles dans les jouets électriques ou électroniques (risque de brûlure)

Agir

Sécurisez les chambres et les coffres à jouets de vos enfants.

Si vous avez plusieurs enfants, soyez vigilant aux petits morceaux de jouets (petites pièces de construction, piles de jouet, …) qui peuvent traîner dans la chambre des aînés, où les plus jeunes vont souvent barouder. La suffocation est la 1ère cause de mortalité chez les enfants de moins de 1 an, et on déplore chaque année 40 décès d’enfants dus à des corps étrangers bloqués dans la gorge

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Sports de glisse : la préparation physique

Calque 7.png

Calque 47.png

Seniors au volant

Calque 5.png

Calque 50.png

Les infections sexuellement transmissibles

Calque 7.png

Calque 47.png