Vous êtes ici

05/07/2016

Évaluer sa forme avant de reprendre le sport

En cas d’interruption sportive, il convient d’être prudent lors de la reprise. Deux cas de figures se présentent :

  • si vous avez plus de 45 ans, un bilan cardiaque s’impose d’emblée, comprenant un électrocardiogramme et un test d’effort, afin de s’assurer que votre cœur va parfaitement bien.
  • si vous avez moins de 45 ans, répondez au questionnaire ci-dessous et faites un test d’aptitude à l ‘effort afin de savoir si vous devez ou non faire un bilan médical avant de reprendre le sport.

Comment procéder pour faire son bilan de forme avant 45 ans ?

Les questions à se poser

Répondez à ces 7 questions et comptez votre nombre de réponses affirmatives.

  • Votre médecin vous a-t-il déjà dit que vous souffriez d'un problème cardiaque et que vous ne deviez participer qu’à des activités physiques prescrites et approuvées par un médecin ?
  • Ressentez-vous une douleur à la poitrine lorsque vous faites une activité physique ?
  • Durant le dernier mois, avez-vous ressenti des douleurs à la poitrine lors de périodes autres que celles où vous participiez à une activité physique ?
  • Éprouvez-vous des problèmes d'équilibre reliés à un étourdissement ou vous arrive-t-il de perdre connaissance ?
  • Souffrez-vous de problèmes osseux ou articulaires qui pourraient être aggravés par une activité physique ?
  • Prenez-vous actuellement des médicaments pour contrôler votre pression artérielle ou un problème cardiaque ?
  • Selon vous, existe-t-il une autre raison qui vous empêcherait de faire de l’exercice ou de pratiquer une activité physique ?

L’interprétation des résultats

  • Si vous avez répondu « non » à ces 7 questions :

Un bilan avant de reprendre le sport ne semble a priori pas indispensable. Ceci dit, seul un médecin pourra vous le confirmer. Avant de vous lancer, en suivant un programme d’entraînement progressif, évaluez votre forme physique grâce au test d’aptitude d’effort de Ruffier-Dickson (voir ci-dessous). Le résultat vous permettra d’affiner vos objectifs en veillant à ce qu’ils correspondent bien à vos possibilités.

  • Si vous avez répondu par « oui » à une ou plusieurs de ces questions :

Vous devez consulter votre médecin pour faire un bilan avant de reprendre le sport, afin d’écarter tout risque cardiaque.

Le test d’aptitude à l’effort de Ruffier-Dickson

Le test d’aptitude à l’effort de Ruffier-Dickson permet d’évaluer sa forme physique. Réaliser ce test avant une reprise du sport est idéal pour écarter certains risques et surtout organiser au mieux son programme d’entraînement afin que cette reprise se fasse dans les meilleures conditions.

Première étape du test de Ruffier-Dickson

  • Allongez-vous pendant 5 minutes environ, au calme.
  • Prenez ensuite votre pouls, au niveau du poignet, durant une minute (ou bien durant 15 secondes et vous multipliez le résultat par quatre).
  • Notez votre résultat (nombre de pulsations à la minute) que vous appellerez « P1 ».

Deuxième étape du test de Ruffier-Dickson

  • Réalisez 30 flexions complètes sur les jambes, bras tendus et pieds bien à plat sur le sol, en 45 secondes (attention, c’est assez rapide, ne perdez pas de temps).
  • Reprenez immédiatement votre pouls après cette série de flexions rapides et appelez le résultat « P2 ».

Troisième étape du test de Ruffier-Dickson

  • Allongez-vous à nouveau, attendez 1 minute puis prenez votre pouls.
  • Appelez le résultat « P3 ».

Calculez votre indice de Ruffier-Dickson

  • Procédez au calcul suivant : (P1 + P2 + P3 – 200) / 10. Vous avez votre indice.

L’interprétation de l'indice de Ruffier-Dickson

Attention cette interprétation n'est valable que pour les adultes de plus de 20 ans !

  • Indice proche de 0 : excellent
  • Indice entre 0 et 3 : très bon.
  • Indice entre 3 et 8 : bon.

Un indice inférieur à 8 indique une bonne santé du cœur, facilitant la reprise du sport dans les meilleures conditions. Il est malgré tout nécessaire de démarrer progressivement.

  • Indice entre 8 et 15 : moyen.

Avec un indice moyen, soit entre 8 et 15, il est conseillé par mesure de précaution de concevoir un programme de reprise progressive avec l’aide de son médecin ou d’un professionnel du sport.

  • Indice entre 15 et 20 : médiocre.

En pratique, à partir d’un indice de 15, l’adaptation de votre cœur est insuffisante. La reprise du sport nécessite donc un bilan complémentaire. (ENCADRE) Les trois situations qui nécessitent un bilan cardiaque Si vous êtes dans l'une des 3 situations suivantes :

  • votre pouls au repos est supérieur à 75 battements par minute,
  • votre pouls à l’effort ne monte pas au-dessus de 90 battements par minute,
  • votre pouls ne ralentit pas au repos,

consultez votre médecin pour faire un bilan cardiaque, car il s'agit de signaux de facteurs de risque.

Agir
  • Après 45 ans, pas d’hésitation, mieux vaut consulter avant de reprendre le sport. Une épreuve d’effort pourra vous être prescrite.
  • La reprise du sport doit impérativement être progressive. L’idéal est de commencer dans un club avec un professionnel du sport.
  • La plupart des fédérations sportives ont mis au point des activités adaptées, dites « Sport Santé », pour celles et ceux qui souffrent de maladie chronique.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Conduite sur autoroute

Calque 5.png

Calque 50.png

aider victime noyade

Calque 6.png

Calque 49.png

accident vie courante jardin

Calque 6.png

Calque 49.png