Avoir un animal de compagnie est-il bénéfique à la santé de votre enfant ?
Affiner la recherche
01/03/2019

Avoir un animal de compagnie est-il bénéfique à la santé de votre enfant ?

Certains articles de presse vantent les bénéfices santé qu’apporterait le fait de posséder un animal de compagnie (chien, chat, lapin, etc.), en particulier chez les enfants. Mais qu’en est-il réellement ? Que disent les études sur le sujet ? Quelles sont les espèces qui apportent un réel bénéfice au développement des enfants et des adolescents ?

Un champ d’études qui reste encore insuffisant

Mesurer les bénéfices de la présence d’un animal de compagnie est complexe. En effet, cette présence n’est pas le seul facteur qui peut influer sur le développement d’un enfant.

À titre d’exemple, une grande étude californienne, qui montrait des bénéfices nets en termes de santé, d’activité physique et de bien-être psychique, a dû revoir ses conclusions. Après ajustement du niveau socio-économique de la famille, du niveau d’éducation des parents ou de leur origine ethnique, aucune différence n’a été observée entre les enfants possédant ou non un animal de compagnie. En fait, dans cette étude, la présence d’un ou plusieurs animaux de compagnie était plus fréquente dans les foyers économiquement les plus favorisés (dont les enfants sont globalement en meilleure santé, ce qui donnait une fausse impression de bénéfice).

Des bénéfices pour le développement intellectuel et social

Néanmoins, il existe des études convergentes qui semblent indiquer que le fait d’avoir un animal de compagnie favorise le développement des capacités intellectuelles et sociales chez l’enfant. En particulier, les chercheurs mettent en avant le bénéfice, pour le petit enfant, de devoir interagir avec un être vivant aux modes de communication différents et auquel l’enfant est attaché : il apprend à se mettre à la place de l’animal pour anticiper ses réactions, se faire obéir et comprendre ses envies et ses besoins.

Ces bénéfices semblent fortement liés à l’attachement que l’enfant porte à l’animal (et non simplement sa présence). Cet attachement semble aider l’enfant à créer des liens sociaux (y compris avec d’autres enfants) et à construire sa représentation mentale du monde et de la manière dont il fonctionne.

Des bénéfices pour l’estime de soi

Les études semblent également indiquer que l’attachement à un animal de compagnie aide à améliorer son estime de soi. Cet aspect est plus fréquemment mis en évidence chez les enfants de moins de 6 ans et chez ceux de plus de 10 ans. En particulier, les problèmes d’estime de soi, fréquents à l’adolescence, semblent réduits chez ceux qui sont attachés à un animal de compagnie. Les études sur le sujet évoquent souvent le fait que les bénéfices d’un animal se font particulièrement sentir à l’adolescence.

Des bénéfices pour le bien-être psychique

Globalement, les enfants qui interagissent avec un animal de compagnie semblent y trouver un soutien émotionnel qui peut contribuer à prévenir la solitude, l’anxiété (en particulier l’anxiété de séparation), voire la dépression. Des psychologues soulignent également que ces enfants sont plus calmes, davantage capables d’accepter les contrariétés et de ressentir de l’empathie. Chez les petits enfants, cet effet positif sur le bien-être psychique semble se traduire en amélioration des capacités d’apprentissage.

Des effets surtout marqués en présence d’un chien

Peu d’études ont comparé les bénéfices des différentes espèces d’animaux de compagnie. Néanmoins, il ressort de celles qui ont traité cet aspect que les chiens sont les animaux dont les enfants tirent le plus grand bénéfice. Cette observation est mise en regard avec le fait que les chiens ont un niveau plus élevé d’interactions avec leurs propriétaires et que ces interactions sont réciproques.

 

Posséder un chien, un chat ou tout autre animal de compagnie implique des responsabilités. Dans quelle mesure l’assurance joue-t-elle s’il provoque des dégâts ? Quelles sont les formules proposées pour l’assurer en cas de maladie ou d’accident ?

Tout savoir sur l'assurance de votre animal de compagnie sur le site de la Fédération Française de l'Assurance

Agir
  • Les bénéfices d’un animal de compagnie se font également sentir à l’adolescence, en particulier en termes d’estime de soi.
  • S’occuper d’un animal de compagnie développe également le sens des responsabilités et le souci du bien-être des autres.
  • Au-delà de la santé psychique, les enfants qui côtoient des animaux de compagnie depuis leur jeune âge ont moins de risques de développer des allergies.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Gilet ou blouson airbag moto : choix et fonctionnement

Calque 5.png

Calque 50.png

Déguisement en toute sécurité

Calque 6.png

Calque 49.png