Le water-polo, quels bénéfices pour la santé ?
Affiner la recherche

Vous êtes ici

30/06/2016

Le water-polo, quels bénéfices pour la santé ?

Le water-polo est souvent comparé au handball, mais avec un rythme plus saccadé. Complet, intense, rapide, fatigant, il est davantage adapté aux personnes jeunes et, bien sûr, à celles qui savent bien nager. Les joueurs sont en permanence en mouvement et un match peut, comme au rugby, devenir rapidement assez… physique !

Le water-polo entre agilité et endurance

Parce qu’il exige agilité et rapidité dans un milieu qui ne nous est pas naturel, le water-polo est l’un des sports les plus complets. Le seul fait de devoir se maintenir légèrement au-dessus de l’eau à la seule force des jambes représente un effort considérable. Le cœur mais aussi les poumons sont mises à rude épreuve et la pratique oblige à travailler son souffle et à apprendre à optimiser ses efforts pour ne pas être épuisé en quelques minutes.

Sport d’équipe, le water-polo développe également le sens de la stratégie, l’esprit d’équipe et la cohésion. Il est idéal pour les personnes qui ont besoin de se dépenser pour se sentir mieux et lutter contre le stress.

Les problèmes de santé liés au water-polo

Les tendons, en particulier ceux des épaules, sont particulièrement vulnérables chez les joueurs de water-polo. Ils peuvent subir des microtraumatismes souvent liés à un problème de technique. Des étirements insuffisants, avant ou après l’épreuve, peuvent également, à long terme, entraîner ce type de tendinites.

Le genou n’est pas épargné : le rétropédalage, la technique de rotation des jambes qui permet de se maintenir en surface, peut entraîner des tendinites de la patte-d’oie (les tendons de trois muscles situés au bas de la cuisse qui s’attachent sur le côté interne du genou). Les attaches des adducteurs (muscles de la face interne de la cuisse) peuvent également être sujettes à des tendinites.

Paradoxalement, les joueurs de water-polo oublient souvent de boire suffisamment pendant et après l’effort. Difficile de penser à la déshydratation dans une piscine ! Les tendons souffrent de cette déshydratation qui les rend plus sujets aux microtraumatismes. Enfin, les chocs entre joueurs ou avec le ballon sont fréquents en water-polo.

Éviter les soucis de santé en water-polo

Pratiquez un échauffement correct accompagné d’étirements et respectez les périodes de récupération en fin d’entraînement.

Reconnaître la fatigue et s’arrêter à temps, connaître ses limites et savoir les respecter, sont également des règles essentielles.

Enfin, portez systématiquement un bonnet avec protections d’oreilles contre les chocs.

Sources

Fédération française de natation 

"Médicosport Santé", Comité national olympique et sportif français, 2017

Agir
  • Jouez en club : acquérir une bonne technique et de bons gestes évite bien des tendinites et des problèmes musculaires.
  • Pour une meilleure endurance, pratiquez des activités d’endurance (natation, vélo, course à pied, etc.) en plus du water-polo.
  • Buvez suffisamment pendant et après l’effort. Boire est aussi indispensable en water-polo que dans les autres sports.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Sortie vélo en famille

Calque 5.png

Calque 50.png

Engins de déplacement personnel : les règles de bonne conduite

Calque 5.png

Calque 50.png