velo en ville
Affiner la recherche

Vous êtes ici

23/09/2016

Le vélo en ville : mode d’emploi

Écologique, économique et rapide, le vélo en ville s’impose chez les usagers de la route. Pourtant, il est à l’origine d’accidents mortels. Rappel des règles de circulation et de l’équipement à vélo !

Vélo en ville : comment faire le bon choix

  • Choisir un vélo adapté à sa taille et à la ville : vélo « hollandais » ou tout chemin (VTC).
  • Pour éviter tout déséquilibre et fatigue inutile, régler correctement sa selle : assis, la pointe des pieds doit pouvoir se poser par terre.
  • Être vigilant vis-à-vis de la circulation passe avant tout par une bonne maîtrise de son vélo, à savoir être capable de :
    • démarrer en gardant une trajectoire rectiligne;
    • freiner correctement; tendre le bras pour indiquer un changement de direction;
    • jeter un œil derrière soi pour surveiller la circulation sans zigzaguer;
    • regarder loin devant (ne jamais fixer l’obstacle à éviter).

      En cas de doute, s’exercer dans un endroit sans circulation avec une personne expérimentée.
  • Entretenir régulièrement son vélo (frein, pneus…) pour sa sécurité.

Circulation à vélo : que dit le Code de la route ?

Comme tout usager de la route, le cycliste est soumis au Code de la route : ne pas rouler sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans), s’arrêter aux feux, ne pas prendre les sens interdits…

S’affranchissant de ces règles, certains s’exposent à un risque accru d’accidents, souvent aux dommages corporels graves, ou à des amendes pour infraction.

En cas de non-respect des règles de circulation, aucun retrait de points n’est possible.

Les règles de circulation clés pour se déplacer à vélo en ville

  • Circuler à droite de la chaussée ou sur les aménagements cyclables (même si certains ne sont pas obligatoires).
  • Ne pas rouler trop près des voitures en stationnement (risque d’une portière qui s’ouvre).
  • Ne jamais se faufiler entre les files et ne pas remonter une file de voitures par la droite : les automobilistes ne s’attendent pas à être doublés sur la droite.
  • Être très vigilant aux intersections, même en cas de circulation sur une bande cyclable.
  • Signaler suffisamment à l’avance ses intentions de changement direction.
  • Pour tourner à gauche à un carrefour, il est souvent plus sûr de descendre de vélo près du passage piéton et de traverser à pied.
  • Dans certaines agglomérations, une signalisation peut indiquer au cycliste qu’il a l’autorisation de tourner à droite ou d’aller tout droit alors que le feu est rouge. Dans ces cas, restez vigilant au reste de la circulation qui ne s’attend pas forcément à ce que vous puissiez passer.
  • Dans les giratoires, toujours rester sur la voie la plus à droite, même en cas de sortie à gauche de votre axe d’entrée.
  • A un feu rouge, l’arrêt est obligatoire. S’ils existent, ne pas hésiter à utiliser les « sas-vélos ».

Circulation à vélo : attention aux angles morts

Attention aux angles morts des véhicules, notamment des poids lourds et véhicules de transport en commun. Quelques règles simples :

  • Toujours garder le contact avec le chauffeur du véhicule.
  • Ne pas s’arrêter sous les rétroviseurs.
  • Ne pas dépasser les véhicules par la droite ou lors de manœuvres.

Les équipements indispensables pour circuler à vélo

Les cyclistes sont très vulnérables par l'absence de carrosserie et par leur manque de visibilité auprès des autres usagers de la route. Disposer d’un bon équipement à vélo est donc primordial pour sa propre sécurité :

  • Un casque et des vêtements réfléchissants. Le port du gilet rétroréfléchissant est obligatoire en cas de mauvaise visibilité ou de nuit hors agglomération pour le cycliste et son passager.
  • Des feux de position blanc ou jaune à l'avant, rouge à l'arrière.
  • Un dispositif réfléchissant blanc à l'avant, rouge à l'arrière.
  • Des dispositifs réfléchissants oranges sur les côtés et les pédales.
  • Des freins avant et arrière.
  • Une sonnette, une béquille et un écarteur de danger.
  • Un antivol.

Sécurité routière à vélo : les idées fausses

L’usage du casque est réservé aux scooters et motos

La tête est l’élément du corps le plus souvent touché lors d’une chute ou d’un accident. Le port du casque est utile et obligatoire aussi à vélo pour les enfants de moins de 12 ans.

Je peux attacher mon vélo où je veux

Il est interdit d’accrocher son vélo au mobilier urbain en dehors des équipements spécifiques, au risque d’être verbalisé. Privilégier les parcs de stationnement munis d’arceaux métalliques. Toujours attacher son vélo à l’aide d’un antivol de qualité : antivols en U, chaînes, câbles...

Le transport de passager est autorisé, peu importe son âge

Le passager doit avoir moins de 14 ans. Le transport d’un passager n’est autorisé que sur un siège spécialement aménagé et l’emploi d’un siège spécifique est obligatoire pour les enfants de moins de 5 ans. Il est interdit de transporter un passager assis en amazone, sur la potence du guidon et pour les plus petits portés dans un dispositif placé sur le dos ou le ventre.

 

Retrouvez toutes les informations sur "Piétons, cyclistes, conducteurs... Quels réflexes adopter en ville ?" (PDF - Dépliant Association Prévention Routière et Attitude Prévention)

Agir

En ville, l’enfant ne doit pas circuler seul à vélo avant l’âge de 12 ans. Avant d’envisager des trajets seul à vélo, l’enfant doit maîtriser sa bicyclette, en étant capable de :

  • démarrer sans zigzaguer ;
  • ralentir et freiner correctement ;
  • maintenir une trajectoire rectiligne tout en tournant la tête ou en tendant le bras ;
  • lâcher la main droite ou la main gauche du guidon pour indiquer un changement de direction ;
  • prévoir une distance de sécurité ;
  • s’arrêter sans perdre l’équilibre ou tomber.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Noël : bien choisir son sapin

Calque 6.png

Calque 49.png

Dangers lors de l'apéritif

Calque 6.png

Calque 49.png

Jouets contrefaits

Calque 6.png

Calque 49.png