Soulager lendemain de fête difficile et gueule de bois
Affiner la recherche

Vous êtes ici

18/12/2017

Que faire en cas de lendemain de fête difficile ?

Après des fêtes marquées par les excès alimentaires, il n’est pas rare de souffrir de problèmes digestifs mineurs liés à une digestion difficile, ou de payer le prix d’un excès de boissons alcoolisées. Des mesures simples peuvent contribuer à soulager les symptômes. Mais suivre les conseils de modération reste tout de même plus efficace !

En France – ce n’est pas le cas dans tous les pays – la mauvaise digestion est traditionnellement attribuée à des problèmes hépatiques ou biliaires (la traditionnelle « crise de foie »). Les traitements proposés en cas de digestion difficile agissent donc souvent sur le foie. Ils facilitent la production de la bile (action dite « cholérétique ») ou sa sécrétion dans l’intestin (action dite « cholagogue »). En effet, la bile permet la solubilisation et l’absorption des matières grasses ingérées pendant le repas.

Quelques conseils généraux en cas de lendemains qui déchantent

Retrouvez des habitudes de vie plus saines

En cas de troubles digestifs, quelques mesures simples pourront vous aider :

  • si vous êtes fumeur, réduisez le nombre de cigarettes pendant quelques jours ;
  • réduisez votre consommation de café ;
  • ne mangez pas trop rapidement et prenez le temps de bien mâcher ;
  • prenez régulièrement des petits repas légers plutôt que trop copieux ;
  • abstenez-vous de manger des aliments gras ou épicés.

Contre la gueule de bois, un seul remède : l’hydratation

Les symptômes de ce qu’on appelle communément la « gueule de bois » sont ceux de la déshydratation. En effet, l’alcool augmente le volume des urines (il est « diurétique ») et tend donc à réduire le volume d’eau présent dans le corps.

Pour prévenir ou pour soulager la gueule de bois, la meilleure solution est de boire beaucoup de liquides que ce soit pendant les festivités, avant de se coucher ce soir-là et au matin dès le lever : eau, tisane, jus de fruits, mais évitez les boissons diurétiques comme le thé ou le café, qui aggraveraient les symptômes. Tout au long de la journée qui suit vos agapes, continuez à boire régulièrement.

Quelles plantes pour soulager les digestions difficiles ?

Un grand nombre de plantes sont utilisées dans le traitement des troubles digestifs mineurs. On peut les trouver sous forme de médicaments (disponibles sans ordonnance) ou de compléments alimentaires. Les plantes proposées agiraient de différentes manières.

Les plantes digestives contenant des substances amères

Les plantes qui contiennent des substances amères stimulent l’activité de l’estomac de manière réflexe et provoquent la sécrétion de sucs acides destinés à digérer les aliments. C’est le cas, par exemple, de l’absinthe, de l’harpagophyton, de la gentiane jaune, de la petite centaurée et de nombreuses autres plantes. Certaines de ces plantes entrent dans la composition des boissons dites apéritives.

Parce qu’elles stimulent la production de sucs gastriques acides, ces plantes sont contre-indiquées chez les personnes qui souffrent de reflux gastro-œsophagien (renvois acides), ou d’ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Les plantes digestives qui agissent sur le foie et la vésicule biliaire

L’artichaut, le fumeterre, l’absinthe, le boldo, l’orthosiphon, le romarin, le pissenlit, l’harpagophyton, le chardon-Marie et le curcuma seraient utiles en cas de digestion difficile, car ils stimulent la production de bile par le foie et favorisent sa sécrétion dans l’intestin.

Attention, les plantes qui stimulent la production de bile sont contre-indiquées lors de crise aiguë de calculs biliaires (colique biliaire) : elles risquent de provoquer une exacerbation des symptômes. De plus, en cas de maladie du foie chronique, un avis médical est nécessaire avant le recours à ce type de plantes.

Les autres plantes pour soulager les digestions difficiles

De nombreuses autres plantes auraient un effet sur les symptômes liés à une digestion difficile. Par exemple, certaines plantes de la famille du fenouil sont utilisées pour apaiser les troubles digestifs et les maux de ventre : aneth, carvi, coriandre, cumin ou anis vert.

En cas de ballonnements, le thym, la sauge officinale et les médicaments renfermant du charbon végétal combattent la production des gaz qui participent aux troubles digestifs.

 

La bétaïne, substance végétale extraite de la betterave, aurait la propriété d’aider à digérer. Toutefois, son usage dans les problèmes digestifs et hépatiques repose sur des études anciennes.

Sources

Le guide VIDAL des plantes qui soignent, éditions VIDAL, 2010.

Agir
  • Les soirs de fête, prenez la bonne habitude de boire un verre d’eau pour chaque verre de boisson alcoolisée. Vous en verrez les bénéfices le lendemain. Et surtout ne prenez pas le volant : anticipez vos retours de soirée.
  • Les aliments riches en fibres (fruits et légumes) facilitent la digestion (et sont souvent riches en eau). Pensez-y en vous resservant des haricots verts…
  • Si vous souffrez d’une maladie chronique, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre des produits à base de plantes pour vous aider à digérer.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Noël : bien choisir son sapin

Calque 6.png

Calque 49.png

Dangers lors de l'apéritif

Calque 6.png

Calque 49.png

Jouets contrefaits

Calque 6.png

Calque 49.png