Les accidents de la route : réduire sa vitesse au volant
Affiner la recherche

Vous êtes ici

04/07/2017

Les accidents de la route : réduire sa vitesse au volant

La vitesse au volant intervient dans un accident mortel sur cinq. En cause : une vitesse excessive face aux limitations imposées par le Code de la route ou non adaptée à l’environnement sur la route.

Les effets de la vitesse amplifient les risques d’accident de la route

La vitesse au volant transmet plus d’informations au cerveau qui a des difficultés à toutes les percevoir et à les analyser. Des informations capitales, comme la présence d’autres usagers ou de panneaux de signalisation, sont alors négligées et la fatigue visuelle s'installe plus vite. Le conducteur distingue moins bien les objets environnants, ce qui augmente le risque d’accident au volant. Sur l'aurotoute, la vitesse au volant est responsable de 7 accidents sur 10.

Plus la vitesse est grande, plus le champ de vision diminue :

  • A l’arrêt : l’être humain a un angle de vision de 180°
  • A 40 km/h : l'angle de vision est réduit à 100°
  • A 130 km/h : l'angle de vision n’est plus que de 30°

La vitesse de conduite augmente considérablement la distance d’arrêt

Plus la vitesse au volant est grande, plus la distance d’arrêt augmente et plus le choc est violent en cas d’accident.
A 50 km/h, la distance d’arrêt est de 26m et de 78m à 100 km/h, soit 3 fois plus. La vitesse augmente ainsi la distance parcourue pendant le temps de réaction (1 à 2 secondes avant même de freiner).

image00.jpg

Circulation routière : la distance de sécurité pour prévenir d’un accident de circulation

  • Entre 2 véhicules, la distance de sécurité à respecter est au moins égale à la distance parcourue pendant 2 secondes.
  • Sur autoroute à 130 km/h, cette distance correspond à deux bandes blanches latérales, présentes à droite de la chaussée.

Dépassement de la limitation de vitesse au volant : ce que dit le Code de la route

Tout dépassement de la vitesse autorisée est une infraction à la sécurité routière

  • L’amende est de 68€ pour les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h commis hors agglomération
  • Pour tous les excès jusqu’à moins de 50 km/h, l’amende est de 135€, pouvant aller jusqu’à 750€.
  • Au-delà de 50 km/h d’excès, l’amende maximale est de 1 500 €. Le véhicule est immobilisé et immédiatement placé en fourrière.
  • La récidive d’excès de vitesse de 50 km/h ou plus est punie au maximum d’une amende de 3 750 € et de 3 mois de prison.

Le retrait de points du permis est proportionnel à l’excès de vitesse

  • 1 point pour les excès de moins de 20 km/h
  • 2 points entre 20 et 30 km/h
  • 3 points entre 30 et 40 km/h
  • 4 points entre 40 et 50 km/h
  • 6 points au-delà de 50 km/h

Une suspension du permis et un stage obligatoire peuvent être prononcés dès 30 km/h d’excès. La suspension de permis peut aller jusqu'à 3 ans et une confiscation de permis peut être prononcée pour un excès à partir de 40 km/h.

Surveiller et contrôler sa vitesse de conduite

Comment éviter d’avoir les yeux rivés sur le compteur ?

  • Lors de l’achat d’un véhicule, opter pour un modèle équipé d’un limiteur volontaire de vitesse. Cet outil à paramétrer au préalable permet de ne pas dépasser la vitesse de conduite fixée.
  • Si le véhicule n’a pas de limiteur de vitesse, des appareils GPS sont équipés de systèmes qui avertissent par un signal chaque dépassement non autorisé de la vitesse au volant.

Ne pas oublier de les mettre régulièrement à jour pour avoir les bonnes limitations de vitesse sur chaque tronçon. Ces dispositifs ne sont toutefois qu’une aide, le conducteur doit toujours rester maître de sa vitesse !

Vitesse au volant : les idées fausses

Circuler en ville à 60 km/h au lieu de 50 km/h n’est pas dangereux.

Au contraire ! En ville, 10 km/h c’est souvent la frontière qui sépare la vie de la mort. Différents usagers cohabitent en ville. En cas de collision entre une voiture et un piéton, les chances de survie du piéton baissent rapidement selon la vitesse du véhicule : 95% de chance de survie lors d’un choc à 30 km/h, 53% à 50 km/h et seulement 20% à 60 km/h.

En roulant à 150 km/h au lieu de 130 sur autoroute, je gagne du temps.

Sur 100km parcourus, le gain est seulement de 6 minutes, mais la consommation de carburant sera plus élevée. Résultat : des arrêts plus fréquents à la station-service, une augmentation des dépenses et de la pollution.

Plus la limitation de vitesse est basse, plus il y a de bouchons.

C’est même souvent l’inverse. Sur les autoroutes très chargées, on abaisse temporairement les limitations au moment des pointes de trafic afin, justement, de faire reculer l’apparition des embouteillages.

 

Aller plus loin :

Sources

  • Sanef
Agir

Les limitations de vitesse ne sont pas des vitesses qu’il faut atteindre obligatoirement. Adaptez la vôtre selon le contexte !

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Accident des yeux

Calque 6.png

Calque 49.png

Jardin et animaux de compagnie : prévenir les dangers

Calque 6.png

Calque 49.png