Vous êtes ici

11/03/2019

Prévenir les problèmes d’audition

Plus d’un Français sur deux se plaint du bruit, à commencer par celui des transports et des voisins indélicats. Outre une usure des organes de l’audition, le bruit chronique peut être à l’origine de nombreuses autres maladies. Comment s’en protéger tout au long de la vie ?

Quels sont les dangers du bruit ?

Être soumis de façon répétée à des bruits supérieurs à 85 décibels, ou même une seule fois à plus de 110 dB, s’accompagne d’un risque de perte auditive ou d'acouphènes.

Même s’ils n’atteignent pas cette intensité, tous les bruits environnants non désirés augmentent la fréquence cardiaque, la pression artérielle et la production des hormones du stress et génèrent un stress acoustique empêchant de bien comprendre la parole.

De plus, les bruits incontrôlables peuvent être à l’origine d’un comportement dépressif et de troubles du comportement alimentaire. S’il se prolonge la nuit, il perturbe le sommeil, d’où des troubles de la vigilance et de la concentration le lendemain.

Contrairement à une idée reçue, il n’y a pas d’âge pour être gêné : un Français sur dix présente un trouble auditif plus ou moins important de son audition et parmi eux, 40 % des malentendants ont moins de 55 ans et 10 % moins de 18 ans !

Comment préserver son capital auditif et améliorer sa qualité de vie  ?

Quelques conseils simples peuvent vous aider à lutter contre le bruit.

Au quotidien, offrir un temps de récupération à son système auditif Afin de récupérer du stress acoustique liée aux expositions sonores, source de difficulté de compréhension de la parole, et éviter d’abîmer les cellules sensorielles de l’oreille, il suffit aussi de mettre ses oreilles au calme sur un temps au moins équivalent à la durée des expositions.

Protéger son système auditif quand il est exposé

Alors que les consignes en milieu professionnel sont très strictes pour protéger le système auditif, n’importe qui peut louer une machine bruyante ou mettre de la musique à fond sans recevoir la moindre mise en garde à ce sujet ! C’est donc à chacun de se prendre en main : mettre préventivement des bouchons d’oreilles ou porter un casque de protection anti-bruit. Ce conseil est valable en concert ou en discothèques.

Réduire le volume et la durée d’écoute de musique avec oreillettes. La puissance sonore de votre smartphone va au-delà de la capacité de votre système auditif à résister. Choisissez un bon casque permettant de vous éviter de couvrir le bruit extérieur !

Empêcher l’air et donc le bruit extérieur de rentrer

Le bruit en provenance de l’extérieur se transmet principalement par l’air. Mieux vaut donc améliorer l’isolation des portes et des fenêtres. Si le bruit arrive par les ventilations, il faut les remplacer par des entrées d’air acoustiques. Enfin, si les bruits de la rue empruntent les fissures d’une façade, elles doivent être rebouchées et les joints vérifiés un à un.

Trouver les solutions acoustiques adaptées

L’aide d’un spécialiste en acoustique est parfois utile pour diminuer le bruit dans son domicile : par exemple, renforcer un mur de séparation par la pose d’un doublage thermo-acoustique, isoler son plancher par une moquette épaisse, un parquet flottant ou revoir une partie de la tuyauterie pour mieux l’isoler.

L'échelle des bruits

140 dB = avion au décollage
110 dB = concert ou discothèque
100 dB = baladeur mis un peu trop fort
95 dB = restaurant scolaire
80 dB = automobiles qui passent
70 dB = rue animée
65 dB = seuil au-delà duquel le bruit peut être jugé insupportable
60 dB = conversation
50 dB = seuil suffisant pour réveiller un dormeur
20 dB = vent léger

Télécharger l'échelle des decibels de l'association Journée Nationale de l'Audition

Mon audition est-elle en danger ?

  • Oui, si je m’expose même ponctuellement à des bruits intenses (plus de 100 dB), sans aucune protection ou si je m’expose de façon chronique à des bruits supérieurs à 85 dB.
  • Non, si je protège mes oreilles tout au long de ma vie. Pour comprendre pourquoi, imaginez que les organes auditifs sont un seau d’un volume donné (qui est déterminé par les gènes). Quand le seau est plein, les troubles auditifs commencent. Soit vous le remplissez à petit débit (bruits contrôlés) et cela mettra du temps (voire plus longtemps que votre durée de vie), soit vous ouvrez tout grand le robinet et il sera plein en beaucoup moins de temps. C’est pour cette raison qu’il est important de protéger ses tympans.

Audition : quand consulter ?

L’audition fait également partie de votre équilibre général de santé et de vie sociale. Par conséquent au même titre que vos bilans sanguins, que votre suivi cardio-vasculaire, que votre vigilance nutritionnelle, nous vous invitons à intégrer le suivi de l’audition à vos check-up de santé.

Lorsqu’une gêne auditive apparaît, n’attendez pas que cela passe ! 

  • En cas de bourdonnements d’oreilles ou de sifflements (acouphènes) qui persistent 24 heures après une forte exposition sonore.
  • En cas de surdité brusque, même unilatérale (les principales causes sont traumatiques ou vasculaires).
  • S’il vous est difficile de suivre une conversation dans un lieu bruyant.
L'association des assureurs français

Attitude Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...