Santé et objets connectés : de quoi parle-t-on ?
Affiner la recherche

Vous êtes ici

10/01/2019

Santé et objets connectés : de quoi parle-t-on ?

Selon une étude OpinionWay de septembre 2016 pour Attitude Prévention, 39 % des Français pratiquant une activité physique utilisent un accessoire ou un objet connecté (application, podomètre, montre connectée, etc.). Au-delà des effets de mode, que pouvons-nous attendre des objets connectés au service de notre santé ? Gadgets ou véritables outils ?

La réponse dépend de l’objet, de sa finalité et de notre capacité à l’intégrer de manière durable à nos habitudes. De l’objet de loisirs au dispositif médical avéré, la gamme est vaste et les usages différents selon que l’on est un sportif débutant ou une personne vivant avec une maladie chronique.

infographie_objets_connectes_sante_de_quoi_parle_t_on.png

Qu'est-ce qu'un objet connecté ?

Par "objet connecté", on entend un objet qui est capable de communiquer avec un réseau informatique (le plus souvent, internet) par wifi, Bluetooth ou une puce électronique de télécommunication. En ce sens, les téléphones intelligents (smartphones) et les tablettes sont les plus courants des objets connectés.

Dans la plupart des cas, les objets connectés relatifs à la santé sont équipés d’un ou de plusieurs capteurs qui vont mesurer des paramètres (par exemple, l’activité physique, la température, la fréquence cardiaque) et les enregistrer sur un serveur. Ces données vont ensuite être analysées par un programme informatique pour informer ou alerter l’utilisateur ou le référent (par exemple un médecin ou un proche), tracer des courbes de suivi, donner un score, etc.

Qu’appelle-t-on "quantified self" ?

De nombreux objets connectés ont pour objectif d’enregistrer diverses données de santé personnelles en vue de comparaisons dans le temps, pour atteindre un objectif particulier (par exemple, les 10 000 pas par jour recommandés par les autorités de santé), ou pour partager avec leur médecin ou des amis (pour un défi, par exemple). Cette nouvelle pratique consistant à enregistrer et analyser ses données physiologiques personnelles avec les objets connectés est appelée "quantified self" ("mesure de soi").

Les applications mobiles

Parce que nos téléphones portables ou nos tablettes sont en eux-mêmes des objets connectés, leurs capacités peuvent être utilisées dans le domaine de la santé. Selon les plateformes d’achat (Apple Store et Google Play), il existe aujourd’hui 165 000 applications mobiles qui visent à transformer les smartphones en outils de prévention santé.

Par exemple, certaines applications sont destinées à mesurer le nombre de pas en utilisant la fonction gyroscopique d’un smartphone (qui détecte et enregistre le mouvement propre à la marche). Ce nombre de pas peut donner une idée du degré de sédentarité d’une personne… à condition qu’elle ait son téléphone sur elle en permanence !

Les dispositifs connectés

On parle de "dispositifs connectés" lorsque le téléphone n’est pas le seul équipement nécessaire et qu’il faut acquérir un autre instrument, par exemple une montre ou un bracelet connecté. Certains de ces dispositifs sont autonomes (ils communiquent directement avec le réseau), d’autres passent par le relais d’un téléphone portable, le plus souvent après chargement d’une application mobile destinée à les contrôler.

Par exemple, la plupart des pèse-personnes connectés sont autonomes. Mais, pour le suivi des maladies chroniques, il existe des dispositifs de mesure (de la glycémie, de l’activité du cœur, etc.) qui nécessitent un téléphone portable pour envoyer les données collectées.

En quoi un objet connecté peut-il être bénéfique pour ma santé ?

Dans le contexte de la santé, on peut distinguer deux familles d’objets connectés :

  • Les objets connectés de bien-être et de loisirs sont destinés à rester en bonne santé en s’assurant que l’on respecte les recommandations d’hygiène de vie (activité physique, sommeil, alimentation équilibrée, lutte contre le tabagisme, etc.). Ils sont plutôt relatifs à la prévention et au bien-être : bracelets mesurant l’activité physique, pèse-personnes, applications pour analyser ses habitudes alimentaires, etc.
  • Les dispositifs médicaux sont des objets connectés destinés aux personnes souffrant d’une maladie chronique (diabète, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, etc.). Ils visent à aider les patients dans leur suivi médical et à prévenir les éventuelles complications de leur maladie (prévention dite "secondaire et tertiaire").

 

Nos autres contenus sur les objets connectés :

 

Agir

Suivi d’une maladie chronique, aide à une meilleure hygiène de vie… Les objets connectés au service de la santé sont nombreux et différents selon l’usage et les bénéfices qu’ils peuvent apporter.

Définir clairement vos attentes ou vos besoins vous aidera à choisir l’application mobile ou l’objet approprié.

N'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à un coach sportif avant votre achat.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Passager sécurité voiture

Calque 5.png

Calque 50.png