Des objets connectés au service de notre santé
Affiner la recherche
01/02/2019

Des objets connectés au service de notre santé

Les objets santé connectés existent depuis quelques années déjà, comme les pèse-personnes ou les tensiomètres qui enregistrent nos données avant de les restituer sous forme de moyenne ou de graphique.

Mais nous vivons actuellement une véritable révolution. Les objets connectés rivalisent d’originalité et d’intelligence. Certains d’entre eux constituent des outils personnels pour améliorer notre santé au quotidien, d’autres trouvent leur place dans le suivi de certaines maladies chroniques.

Objet connecté : de quoi parle-t-on ?

Le principe de l’objet connecté repose sur des capteurs qui envoient des informations vers une application mobile. C’est le cas par exemple du bracelet connecté. Sur le même principe que les montres, il se porte en permanence et peut enregistrer quantité d’informations : battements cardiaques, température corporelle, kilomètres parcourus, vitesse de déplacement, dépenses caloriques, exposition aux UV, etc.

Toutes ces informations arrivent sur votre smartphone sous différentes formes (moyennes horaires, quotidiennes, mensuelles, statistiques, graphiques, etc.). Sur ce même principe, de multiples paramètres vitaux peuvent être enregistrés dans le cadre d’une maladie chronique, comme la glycémie en cas de diabète par exemple, que l’on choisit ou non de transmettre à son médecin afin d’améliorer sa prise en charge.

Quelques exemples d’objets connectés

La fourchette connectée

Elle impose un rythme lent pour manger et facilite ainsi la mastication et la perte de poids (en permettant de se sentir rassasié avant d’avoir trop mangé). Selon le réglage, elle sonne si vous portez à la bouche votre fourchette plus d’une fois toutes les 10 secondes par exemple.

La brosse à dents connectée

Durée et fréquence du brossage, zones brossées, etc., la brosse à dents connectée vous restitue ces informations pour vous aider à améliorer votre hygiène buccodentaire.

Le lit connecté

Des capteurs sur votre matelas enregistrent toutes les caractéristiques de votre sommeil (cycles de sommeil, éveils, mouvements, rythme cardiaque et respiratoire, durée du sommeil, température corporelle), de sorte que votre application vous divulgue en retour des conseils personnalisés pour une meilleure qualité de sommeil. Certains matelas vont même jusqu’à adapter leur température ou leur forme (pour stimuler un changement de position en cas de ronflement).

Et sur votre table de nuit, un réveil connecté programme l’heure de votre réveil au moment le plus propice de votre cycle de sommeil via la diffusion d’une lumière d’intensité progressivement croissante.

Mais aussi...

  • Le pilulier intelligent qui vous empêche d’oublier vos médicaments.
  • La cigarette électronique connectée qui renforce votre motivation à l’arrêt du tabac (nombre de bouffées, équivalent en cigarettes, espérance de vie gagnée, économies réalisées, consommation journalière de nicotine, réduction progressive de la quantité de nicotine consommée chaque jour, etc.).
  • Ou encore les vêtements connectés, comme ce body pour nourrisson qui renseigne les parents via leur smartphone sur la température de leur bébé, son niveau d’activité, s’il s’est retourné dans son lit, le rythme de sa respiration, etc. Il existe également des clips à fixer sur les vêtements traditionnels pour obtenir les mêmes informations.

Attention à la fiabilité de ces objets !

Même si ces progrès technologiques sont réels, attention, la plupart de ces objets connectés n’ont pas fait l’objet d’une validation scientifique et sont plutôt destinés à un usage de loisir.

Récemment, des tests ont montré que la plupart des bracelets connectés perdent leur fiabilité lorsque les valeurs mesurées (battements cardiaques par exemple) s’éloignent des valeurs normales.

De plus, une application destinée à mesurer la pression artérielle a montré de graves faiblesses pour dépister une hypertension artérielle, mettant ainsi en danger la santé de ses utilisateurs.

Donc, sauf exception, il convient de rester vigilant sur ces objets connectés et ne pas leur confier aveuglément sa santé.

Sources

« Le livre blanc de la santé connectée », Ordre national des médecins, 2016. 

Agir
  • Avant d’adopter un objet de santé connecté, ou une application, demandez conseil à votre médecin.
  • Ne prenez JAMAIS de décision de santé radicale (comme prendre un traitement ou l’arrêter) sur la base des données fournies par un objet connecté.
  • Ne devez pas obsessionnel sur vos performances journalières… Ces objets sont une aide pour se repérer, pas une contrainte.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Gilet ou blouson airbag moto : choix et fonctionnement

Calque 5.png

Calque 50.png

Déguisement en toute sécurité

Calque 6.png

Calque 49.png