Affiner la recherche

Vous êtes ici

16/10/2018

Nouvel Observatoire des risques routiers et de la mobilité

Alors que l’accidentalité routière a augmenté à nouveau en 2017, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, Gfi Informatique, l’institut des actuaires et OpinionWay lancent un Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité. Cet outil, qui s’appuie notamment sur les techniques du Big Data, a un intérêt préventif pour anticiper et réduire les risques d’accidents routiers.

Un Nouvel observatoire pour sauver des vies

Le Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité regroupe 5 contributeurs d’horizons différents. Ces derniers se mobilisent pour un objectif commun : réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes.

Les accidents de la route reposent généralement sur une combinaison de facteurs. C’est pourquoi le travail de recherche interroge les sources d’accidentologie, tout en prenant en compte les évolutions liées à la mobilité. Il analyse à la fois les données enregistrées (Big Data) grâce à un panel de conducteurs connectés à une application, et les données déclaratives d’un panel de 1 500 Français. Tous les 4 mois, le Nouvel observatoire dévoile les résultats de ses recherches, afin de trouver des pistes pour améliorer la sécurité routière. La démarche se veut collaborative et complémentaire des analyses déjà disponibles.

Quand nouvelle technologie et Big Data se rencontrent

Le Nouvel observatoire collecte grâce aux techniques du Big Data des informations sur les déplacements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou l’infrastructure. L’acquisition de ces données est également permise par l’application dédiée et réservée aux panélistes "Les Éclaireurs", qui étudie les déplacements des usagers connectés, qu’ils soient piétons, cyclistes, motards ou conducteurs.

Ces informations sont traitées à l’aide d’algorithmes et croisées avec les données déclaratives. Ces dernières regroupent des éléments sur les habitudes de déplacements, les comportements sur la route, l’équipement et le type de véhicule conduit.

Recouper ces informations ouvre de nouvelles perspectives en matière de sécurité routière. En effet, le Nouvel observatoire pourra alors permettre de localiser des infrastructures problématiques, de détecter de nouveaux risques ou de cibler de manière plus précise des actions de sensibilisation (d’un point de vue géographique, sociologique…).

 

Les aides à la conduite automobile : vers une démocratisation ?

Le Nouvel Observatoire des risques routiers et de la mobilité a étudié, en septembre 2018, les habitudes des Français en matière d’aides à la conduite automobile. Si cette enquête montre qu’aujourd’hui 71% d’entre eux ont déjà utilisé une aide à la conduite, elle souligne également un contraste entre l’utilisation des aides à la conduite automobile chez les jeunes conducteurs et chez les seniors.

Consulter les résultats de l'étude

 

infographie_adas_nouvel_observatoire_des_risques_routiers._12.10.2018_002.png

 

Premiers résultats du Nouvel Observatoire des Risques Routiers

En juin 2018, à l'approche des vacances, , le Nouvel Observatoire des Risque Routiers a publié ses premiers résultats. Qui sont les conducteurs qui se croisent sur la route des vacances ? Comment se comportent-ils ? Ont-ils conscience de la réalité de leur conduite ? Grâce à l’ampleur de son analyse et son originalité, le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité a identifié deux profils d’automobilistes spécifiques : les gros rouleurs (parcourant plus de 20 000 kilomètres par an) et les petits rouleurs (moins de 4 000).

"Petits rouleurs, gros rouleurs" : retrouvez les résultats dans leur intégralité (PDF)

Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité - Infographie

Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité - Infographie

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter