Myopie comportementale
Affiner la recherche

Vous êtes ici

07/03/2018

Comment prévenir la myopie comportementale ?

Depuis une vingtaine d’années, le nombre de personnes myopes augmente rapidement à travers les pays industrialisés. Si la myopie reste essentiellement liée à une prédisposition génétique, il semble que certaines conditions de vie pendant l’enfance jouent un rôle favorisant : temps passé devant les écrans et manque d’exposition à la lumière extérieure. De plus, les adultes qui travaillent devant les écrans semblent également touchés par la myopie. Comment prévenir cette myopie dite "comportementale" ?

Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie est un défaut de la vision qui se caractérise par une vision floue des objets éloignés tandis que la vision de près n'est pas affectée. La myopie est un trouble de la vision dû principalement à un œil trop long : la distance entre la cornée et la rétine est trop importante. La myopie apparaît généralement à la fin de l’enfance, vers 10-11 ans. Elle est souvent héréditaire.

Qu’appelle-t-on myopie comportementale ?

Alors que la myopie "commune" est héréditaire et qu’elle se manifeste dès l’enfance par une vision floue de loin, la myopie comportementale se manifeste plus tard. Elle débute à partir de l’âge de 12 ans, particulièrement chez les jeunes qui usent et abusent des écrans : télé, ordinateur, smartphone, console, etc.

En effet, les adolescents français passent près de 3 heures par jour en moyenne devant leur ordinateur, et un peu moins de 2 heures à regarder la télévision. Et c’est sans compter le temps passé à consulter les réseaux sociaux et les textos sur leurs téléphones mobiles.

La myopie comportementale semble également plus fréquente chez les adolescents qui sont très sédentaires, en particulier ceux qui sortent peu pour des activités de plein air.

Qu’est-ce que la myopie accommodative ?

Les myopies sont dites "accommodatives" lorsqu’une personne voit flou de loin après s’être concentré sur un livre ou un écran. L’œil met du temps à s’ajuster à la vision de loin. Les étudiants et les personnes qui travaillent sur écran sont fréquemment affectés par cette forme de myopie.

Y a-t-il de plus en plus de myopes dans le monde ?

C’est un fait, il y a de plus en plus de myopes dans le monde. Les fabricants de verres correcteurs ont signalé ce phénomène depuis une quinzaine d’années.

En 2012, une étude australienne a montré que près de 90 % des jeunes en fin de parcours scolaire dans les zones urbaines des pays développés d'Asie sont myopes (contre 25 à 40 % chez les générations précédentes), dont 10 à 20 % sont touchés par une forte myopie. Cette progression semble avoir commencé au milieu des années 1990.

Aux États-Unis, la progression est similaire : de 25 % au début des années 1970 à 41,6 % au début de l'an 2000. En Europe, le taux de myopie est d'environ 40 % chez les 12-54 ans, contre 20 % dans les années 1970. En France, ce taux atteint également 40 %, selon les chiffres du Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF), dont 25 à 30 % des jeunes de 16 à 24 ans.

Pourquoi le nombre de myopes augmente-t-il ?

Les spécialistes soupçonnent que cette « épidémie » de myopie soit liée à l’augmentation du temps passé devant les écrans, mais les études épidémiologiques manquent pour confirmer cette hypothèse néanmoins plausible.

L'étude australienne évoque également le manque de lumière naturelle. En effet, chez l’enfant, la dopamine, un neurotransmetteur produit dans la rétine sous l'effet de la lumière, préviendrait la croissance excessive de l'œil dans la longueur.

Cette hypothèse est également évoquée par des chercheurs qui ont montré que la fréquence de la myopie atteint jusqu’à 78 % chez les enfants chinois vivant en milieu urbain, contre 55 % en milieu rural (où les enfants sont plus souvent dehors).

Mais la myopie comportementale n’atteint pas que les enfants. Les adultes qui travaillent en permanence sur écran semblent développer une myopie à l’âge où, habituellement, ils sont davantage sujets à la presbytie (qui nuit à la vision de près).

Comment prévenir la myopie comportementale ?

Avant que votre enfant ne se plaigne de voir mal de loin, qu’il ne se frotte les yeux ou qu’il croise votre voisin sans le reconnaître, veillez à ce qu’il mette en pratique les trois conseils de l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (ASNAV) :

  • faire des pauses toutes les 20 minutes lorsqu’on lit ou lorsqu’on travaille sur écran pour détendre ses yeux
  • équilibrer les temps consacrés à la vision de près et ceux consacrés à la vision de loin.
  • L’activité physique et les activités de plein air sont idéales pour solliciter la vision de loin.
  • lorsqu’un défaut de la vision est détecté, porter ses lunettes en suivant les recommandations de l’ophtalmologiste.

Ces conseils sont également valables pour les adultes qui travaillent sur écran… ou ceux qui sont "accros" à leur smartphone.

Sources

"Les myopies comportementales", ASNAV, Novembre 2012.

Dolgin, Elly "The myopia boom" (en anglais), Nature, mars 2015.

Agir
  • Surveillez les habitudes de vos enfants et veillez à ce qu’ils passent plusieurs heures par jour à utiliser leur vision de loin.
  • Prévenir la myopie, une autre bonne raison de pratiquer un sport pour un enfant.
  • Si vous travaillez devant un écran, consultez votre ophtalmologue pour qu’il vous fasse des lunettes adaptées à cette activité… et portez-les !

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Noël : bien choisir son sapin

Calque 6.png

Calque 49.png

Dangers lors de l'apéritif

Calque 6.png

Calque 49.png

Jouets contrefaits

Calque 6.png

Calque 49.png