dangers méconnus
Affiner la recherche

Vous êtes ici

24/10/2018

Accidents domestiques : certains dangers restent méconnus

Les accidents domestiques sont la 1ère cause de mortalité chez les enfants de 1 à 14 ans. Si certains dangers sont connus, d’autres restent sous-estimés. Conseils pour prévenir les risques domestiques !

Dans notre étude "Parents et enfants face aux accidents de la vie courante", 48 % des parents ignorent le nombre de morts causées par un accident de la vie courante et 40 % le sous-évaluent : la réalité des accidents de la vie courante est largement méconnue. 6 parents sur 10 déclarent en avoir été victimes (eux-mêmes ou un membre de leur foyer) au cours des 12 derniers mois. Pour 90 % des parents, les accidents survenus auraient pu être évités en étant plus attentif, en adoptant des bons gestes ou en prenant de simples précautions.

La maison, premier lieu d’accidents domestiques

La maison est un terrain de jeu dangereux pour les enfants. Or, 80% des accidents domestiques se produisent à l’intérieur de l’habitation. Chute, intoxication, coupure, brûlure ou électrocution sont autant de menaces, souvent attribuées à des pièces et des équipements spécifiques : cuisine, escalier, prises électriques...

Or, d’autres lieux et objets dans la maison constituent de réels dangers, aujourd’hui sous-estimés par une majorité de personnes. Identifier et prévenir ces risques domestiques diminuent les dangers pour votre enfant.

Le bureau, une pièce à haut risque

Avec les ustensiles coupants et les multiprises, le bureau cache de nombreux dangers. Des solutions simples peuvent être prises pour éviter tout accident domestique :

  • Le meuble : privilégier un meuble et une chaise de bureau aux coins arrondis, ou placer des protections sur les angles pointus pour réduire toute blessure en cas de collision.
  • Le clavier coulissant : éviter les bureaux équipés d’un tiroir à clavier coulissant ou s’assurer d’un système de blocage en position fermée. Les petits auront moins de risques de s’y coincer les doigts.
  • Le matériel coupant (ciseaux, coupe-papier, …) : les objets tranchants et pointus doivent être hors de portée de l’enfant, « sans être trop haut pour ne pas risquer de les faire tomber en les attrapant », conseille Monica Clanin, présidente de Childproofing Services Diversified.
  • Les multiprises : cacher les câbles électriques et les multiprises pour éviter la chute d’objets branchés si l’enfant tire dessus, et notamment pour éviter tout risque d’électrocution.
  • L’angle mort : se concentrer sur une tâche réduit fortement le champ visuel, mettant en danger l’enfant, qui échappe à la vigilance parentale. L’installation d’un miroir au-dessus du bureau accroît le périmètre de surveillance et diminue ainsi tout risque d’accident domestique.

La poubelle, le danger oublié de la cuisine

La cuisine est perçue comme la pièce la plus dangereuse, où les risques d’accidents domestiques sont omniprésents : objets tranchants, prises électriques, produits détergents, plaques de cuisson... Mais un objet vient rarement à l’esprit : la poubelle.

Or, les ordures ménagères contiennent de nombreuses bactéries, voire des objets dangereux (verre cassé), à la portée des enfants. Cacher la poubelle dans un placard fermé, ou acheter une poubelle avec un couvercle sécurisé, réduisent les risques d’intoxication ou de coupure.

Les sacs à main, un risque « occasionnel »

Lors de visites à la maison, des amis peuvent transporter des produits dangereux comme des médicaments ou des accessoires de beauté, à l’origine de risques pour les jeunes enfants.

Le bon réflexe pour éviter tout accident domestique est de systématiquement placer les sacs à main hors de leur portée, sur une étagère ou dans un placard.

Les pièces de service, des espaces inadaptés

La cave, le garage, la buanderie ou bien le grenier sont des lieux dangereux, notamment à cause de leur isolement et de leur inadaptation à la vie de l’enfant. Installer des systèmes de sécurité sur les poignées des portes est la meilleure solution pour empêcher l’enfant de pénétrer et de se retrouver seul dans ces lieux inappropriés.

Agir

Chaque pièce de la maison comporte ses risques propres. S’il est important de sécuriser chacune d’entre elles en fonction de l’âge des enfants, les gestes de prévention ne remplacent pas une bonne surveillance et surtout : une éducation aux risques. L’apprentissage des risques fait partie de l’éducation des enfants : expliquez leur pourquoi c’est dangereux pour eux, cela limitera leur tentation !

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Sports de glisse : la préparation physique

Calque 7.png

Calque 47.png

Seniors au volant

Calque 5.png

Calque 50.png

Les infections sexuellement transmissibles

Calque 7.png

Calque 47.png