Football : populaire et bon pour la santé
Affiner la recherche

Vous êtes ici

27/05/2019

Football : populaire et bon pour la santé

Dès l'enfance, le football attire de nombreux adeptes. Mais nombre d'adultes pratiquent encore. Il faut dire que comme tous les sports, le foot apporte de nombreux bienfaits pour la santé qui s'ajoutent au plaisir de jouer en équipe.

Le football, un sport intense qui nécessite endurance et résistance

Le football est un sport collectif intense qui impose des changements de rythme importants tant lors des matchs que lors des entraînements. Les joueurs enchaînent les accélérations parfois sans temps de récupération.

C’est pourquoi, outre des qualités d’adresse, de vitesse et de détente, le foot fait aussi appel à de bonnes capacités d’endurance et de résistance, imposant une bonne condition physique et un entraînement régulier. Attention également, pris dans le jeu, les joueurs peuvent être amenés à se dépasser et à prendre des risques. En outre, ce sport de contact peut générer de nombreuses blessures.  

Le football, un sport collectif qui apporte de nombreux bénéfices pour la santé

Même si le foot fait surtout travailler les membres inférieurs, tous les muscles sont mis à contribution, faisant de ce sport collectif un sport complet.

En alternant la course à vitesse modérée et les sprints, le foot demande à la fois des efforts en aérobie et en anaérobie.

Pendant un match, les joueurs parcourent entre 9 et 12 km, sous forme de course lente (45 % du temps, 5,1 km), de marche (25 %, 2,8 km), de course rapide (13 %, 1,5 km) et de sprint (11 %, 1,26 km). Un joueur dépense environ 5 à 20 kilocalories par kilo de poids.

La pratique du foot développe :

  • le système cardiovasculaire ;
  • l’ensemble du système musculaire ;
  • l’endurance et la résistance ;
  • l’équilibre et la coordination ;
  • la vitesse et la détente ;
  • l’adresse ;
  • la tactique.

Le football est-il un sport à la portée de tous ?

Tout le monde peut pratiquer le foot, à tout âge, les filles et les femmes aussi. Une bonne vue est indispensable au foot : apprécier la trajectoire du ballon, la position des partenaires en perpétuel mouvement, évaluer les distances, résister à l’éblouissement (surtout pour le gardien), etc.

Attention, si le cœur est mis à rude épreuve, les joueurs de foot sont aussi exposés à de nombreux traumatismes..

Chez les enfants, les problèmes observés le plus souvent sont les entorses du genou ou de la cheville, la maladie de Sever (inflammation de l’os du talon) et les fractures de fatigue. On observe également des périostites (une inflammation de la membrane qui entoure les os) au niveau du tibia. Cette inflammation se traduit par une douleur diffuse plus forte pendant les accélérations et les décélérations.

Comment éviter de se blesser au football ?

Le football entraîne souvent des traumatismes légers comme des contusions musculaires ou des hématomes. Plus rarement, et en fonction de l'intensité de l'engagement dans le match, on pourra voir apparaître des lésions musculaires ou articulaires.

Pour prévenir ces lésions, un entraînement technique est obligatoirement couplé à un entraînement de fond (course à pied) pour développer l’endurance.

  • L’échauffement est indispensable : cardiovasculaire (footing de 15 minutes, sautillements), locomoteur (étirement et assouplissement des grosses articulations) et technique (shoots, passes, tir au but).
  • L’équipement est essentiel : protège-tibias, chaussures à crampons adaptées au terrain, short renforcé aux hanches et gants pour le gardien.
  • Se réhydrater régulièrement (eau pure ou eau sucrée), dès que possible (arrêts de jeu, mi-temps) est une nécessité.
  • Adopter une alimentation équilibrée : augmenter les apports en glucides lents les jours précédant un match (riz, pâtes).
  • Se couvrir immédiatement après les matchs et enfiler des vêtements secs si nécessaire.

Sources

Fédération française de football 

« Médicosport Santé », Comité national olympique et sportif français, 2015 

Agir
  • À partir de 50 ans, voire 40 ans, un bilan médical d’aptitude est indispensable avant de reprendre le foot.
  • Après 50 ans, la cicatrisation des blessures prend plus de temps avec l’âge. Il faut en tenir compte quand on joue au foot…
  • Les chaussures de foot doivent être minutieusement choisies. Elles assurent un rôle d’amortisseur et protègent notamment le tendon d’Achille.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Equipement moto : casque et gants

Calque 5.png

Calque 50.png

Jardin et animaux de compagnie : prévenir les dangers

Calque 6.png

Calque 49.png