Choisir et installer son détecteur de fumée
Affiner la recherche

Vous êtes ici

01/07/2018

Quel détecteur de fumée choisir et comment l’installer chez soi ?

L'intoxication par la fumée est la 1ère cause de décès chez les victimes d’incendie. Or, ce danger peut être évité avec l’installation d'un detecteur de fumée, désormais obligatoire dans l’habitation !

Le détecteur de fumée, un dispositif de sécurité indispensable

Les incendies : des chiffres alarmants

En France, un incendie se déclare toutes les 2 minutes, provoquant :

  • plus de 250 000 sinistres par an ;
  • près de 10 000 blessés dont 3 000 avec invalidité lourde ;
  • et 800 décès.

Depuis mars 2015, des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) doivent obligatoirement être installés au domicile. Toute habitation est concernée : nouvelle et ancienne, collective ou individuelle.

Un détecteur de fumée prévient les occupants en cas de départ d’incendie grâce à une alerte sonore. Avec 70% d’incendies mortels la nuit, cette alarme est particulièrement utile pour réveiller les occupants. Le détecteur de fumée avertit de la présence de fumée, 1re cause de décès en cas d’incendie, avant même les flammes.

L’installation du détecteur de fumée incombe au propriétaire du logement. En cas de location, il doit s'assurer de son fonctionnement lors de l'état des lieux. Cependant, c’est à l’occupant, bailleur ou locataire, de veiller à son entretien et d'assurer son renouvellement, si besoin, tant qu’il occupe le logement.

Si le locataire était déjà dans les lieux au 8 mars 2015 et que le logement n’est toujours pas équipé, le propriétaire peut soit lui fournir un détecteur (ou plusieurs, selon la surface), soit lui rembourser l'achat du dispositif.

Choisir un détecteur de fumée fiable

Des détecteurs de fumée dangereux

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) alerte régulièrement sur la non-conformité de certains détecteurs de fumée défectueux. En effet, certains appareils ne détecteraient pas la fumée, ne remplissant pas leur rôle de prévention et d’alerte en cas d’incendie.

Même si ces dysfonctionnements sont rares, il est plus prudent avant l’achat d’un détecteur de fumée de consulter le site de la DGCCRF pour s’assurer des modèles faisant l’avis d’un rappel.

Face à la multitude des modèles, il est essentiel de choisir un détecteur de fumée fiable et efficace. Il doit ainsi :

  • comporter un indicateur de mise sous tension ;
  • comporter un signal visuel indiquant l'absence de batteries ;
  • émettre un signal sonore, différent de celle de l'alarme, signalant la perte de capacité d'alimentation ;
  • émettre un signal sonore d'au moins 85 dB(A) à 3 mètres.

Optez pour un détecteur de fumée conforme à la norme NF EN 14 604*, attestant que :

  • le détecteur utilise le principe de détection optique (absence de substances radioactives) ;
  • l’ergonomie du produit est adaptée pour limiter les risques de mauvaise utilisation : oubli ou mauvais montage de la pile… ;
  • l’autonomie est précisée ;
  • le produit est livré avec une pile et une notice claire et explicite ;
  • un numéro d’appel existe pour un service d’assistance téléphonique.

* Arrêté du 5 février 2013 relatif à l'application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l'habitation.

Savoir installer et entretenir un détecteur de fumée

Installation du détecteur de fumée

Le positionnement du détecteur dépend de la configuration du logement. Cependant, certaines règles sont à respecter lors de l’installation sans appel à un professionnel :

  • se conformer à la notice et aux prescriptions du fabricant ;
  • installer un à trois détecteurs de fumée dans l'habitation dont un à chaque niveau ;
  • le positionner au plafond et au centre de la pièce, loin des murs et des coins de 15 à 20 cm ;
  • le mettre à des endroits accessibles pour l’entretien ;
  • l’installer en priorité près de l’endroit où vous dormez : dans les couloirs, chambres et séjour ;
  • ne jamais le placer dans une pièce trop humide (salle de bain) ou trop ventilée ;
  • éviter d'en installer dans la cuisine : la fumée de cuisson peut déclencher l'alarme inutilement ;
  • si impossible de mettre au plafond, le DAAF peut être fixé sur un mur ou une paroi verticale, en partie haute avec une distance minimale de 10 cm et maximale de 30 cm du plafond.

Il est toutefois interdit d’installer des détecteurs dans les parties communes d’immeubles d'habitation.

Entretien du détecteur de fumée

Pour chaque détecteur, un bouton « test » permet de vérifier le fonctionnement de l’alarme. Il est nécessaire de procéder au test régulier du détecteur.

Pour éviter qu’il ne s’encrasse, le détecteur doit être dépoussiéré très régulièrement.

Lorsqu'un signal sonore (différent de l’alarme de détection) indique la perte de capacité d'alimentation du détecteur, il faut changer les batteries ou les piles.

Informer son assureur de l'installation d'un détecteur de fumée

Pour informer son assureur habitation de l’installation d'un détecteur de fumée, voici le modèle d'attestation (annexe de l’arrêté du 5 février 2013 relatif à l'application des articles R. 129-12 à R. 129-15 du code de la construction et de l'habitation) :

‘‘Je soussigné (nom, prénom de l’assuré), détenteur du contrat n°(numéro du contrat de l’assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au (adresse de l’assuré) conforme à la norme NF EN 14604.’’

 

Agir

Équiper son logement d’un détecteur de monoxyde de carbone ?

Des détecteurs permettent de mesurer la concentration de monoxyde dans l’air et déclenchent une alarme sonore avant que cette concentration ne présente un risque pour la santé. Cependant, ces détecteurs ne suffisent pas à éviter les intoxications. La prévention des intoxications passe avant tout par l’entretien régulier des installations domestiques et la bonne ventilation du logement.

Attention, un détecteur de fumée ne remplace pas un détecteur de monoxyde de carbone : ces deux détecteurs sont complémentaires.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

conduite de nuit

Calque 5.png

Calque 50.png

Quiz interactif : bougez-vous assez ?

Calque 7.png

Calque 47.png

i-Size et Isofix

Calque 5.png

Calque 50.png