Vous êtes ici

12/11/2018

Faire du vélo la nuit : dangers et sécurité

La nuit ou au crépuscule, en ville ou hors agglomération, le cycliste est plus exposé aux accidents de la route. Pour être visible de tous et rouler en sécurité, suivez nos conseils.

Cycliste, savoir être visible de nuit comme de jour

En ville, les cyclistes risquent aussi de ne pas être vus par les autres usagers de la route. Certaines précautions sont donc à observer pour garantir sa sécurité en tant que cycliste.
Il est fortement conseillé de porter un gilet de sécurité rétro-réfléchissant certifié en ville, déjà obligatoire la nuit hors agglomération et le jour en cas de faible visibilité. Veiller aussi à son éclairage de manière à être toujours vu, y compris à contresens.
Enfin, pour circuler en vélo, de jour comme de nuit, il est primordial d’être bien équipé :

  • Casque et vêtements réfléchissants.
  • Feux de position blanc ou jaune à l'avant et rouge à l'arrière.
  • Dispositif réfléchissant blanc à l'avant, rouge à l'arrière.
  • Dispositifs réfléchissants oranges sur les côtés et les pédales.
  • Freins avant et arrière.
  • Sonnette ou autre avertisseur sonore, béquille et écarteur de danger.
  • Antivol.

Automobiliste, adopter les bons réflexes pour la conduite de nuit

Le soir, les automobilistes doivent redoubler de vigilance et se méfier des « trous noirs », passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton peut surgir.
Pour circuler en voiture de nuit, quelques conseils de prudence sont à respecter :

  • Adapter toujours sa vitesse.
  • Circuler les vitres sèches et désembuées : les reflets masquent la présence d’un piéton ou d'un cycliste.
  • Respecter la distance latérale d'1m50 pour dépasser les vélos et rester écarté des trottoirs.

Sources

ONISR

L'association des assureurs français

Attitude Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...