conduite accompagnée
Affiner la recherche

Vous êtes ici

20/08/2017

La conduite accompagnée : les différentes formules de conduite

Réel atout lors de l’examen du permis de conduire, la conduite accompagnée renforce l’expérience et la confiance au volant des jeunes conducteurs. Inventaire des différentes formules de conduite.

Les principes clés de la conduite accompagnée

L’apprentissage anticipé de la conduite est accessible à partir de 15 ans. Pour s’inscrire, il faut avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.

Avant de débuter la conduite accompagnée, chaque candidat reçoit un livret d’apprentissage où chaque parcours effectué est reporté. Il doit aussi valider une formation théorique (Code de la route), et une formation pratique (conduite) de 20 heures minimum avec un moniteur d’auto-école.

Si l’enseignant juge satisfaisante la conduite, l’apprenti conducteur peut conduire avec un accompagnateur (possibilité d’avoir plusieurs accompagnateurs).

Qui peut être accompagnateur ?

Devenir accompagnateur exige certaines conditions :

  • Être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans consécutifs
  • Ne pas avoir été condamné pour certains délits routiers : alcool, grand excès de vitesse…
  • Avoir obtenu l’accord de son assureur
  • Être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite
  • Assister aux rendez-vous pédagogiques avec l’apprenti conducteur

Il n’est pas nécessaire d’avoir un lien familial avec l’élève.

Lors de la conduite accompagnée, le Code de la route doit être respecté. En cas d’infraction ou d’accident, l’apprenti conducteur est en effet responsable civilement et pénalement. La responsabilité de l’accompagnateur peut aussi être retenue.

En cas de contrôle routier, l’élève doit toujours avoir son livret d’apprentissage, son extension de garantie d’assurance, et un disque pour conduite accompagnée à l’arrière du véhicule.

Les formules de conduite accompagnée

Apprentissage anticipé de la conduite (AAC)

Pour s’inscrire à l’AAC en école de conduite, il faut obligatoirement :

  • Avoir 15 ans minimum.
  • Avoir l’accord des parents (pour tout mineur) et de l’assureur du véhicule.
  • Les jeunes de 16 ans et plus doivent présenter à l’inscription la copie de l’attestation de recensement ou du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC), ou de l'attestation individuelle d'exemption.

La conduite avec accompagnateur dure au moins un an et l’apprenti doit réaliser 3 000 km minimum. Pendant la période de conduite accompagnée, trois rendez-vous pédagogiques sont obligatoires :

  • Un 1er rendez-vous pour assurer une formation homogène et continue entre l’apprenti, le formateur et l’accompagnateur.
  • Après 1 000 km, un 2e rendez-vous collectif avec d’autres apprentis et leur accompagnateur.
  • Enfin, après 3 000 km, un 3e rendez-vous pour vérifier l’aptitude du candidat à passer l’épreuve pratique du permis de conduire.

Pendant la période de la conduite accompagnée, l’apprenti ne peut pas conduire en dehors des frontières nationales et doit respecter les limitations de vitesse qui s’appliquent aux conducteurs novices. Les apprentis à l’AAC peuvent passer le permis de conduire dès 17 ans et demi afin de pouvoir conduire seul dès 18 ans. Grâce à cette formule de conduite, la période probatoire du permis est aussi réduite de 2 ans au lieu de 3. Enfin, la surprime, souvent imposée aux jeunes conducteurs, est diminuée, voire non appliquée par certains assureurs.

La conduite supervisée

Cette formule s’adresse au candidat qui souhaite renforcer son expérience de conduite avant le passage à l’examen de conduite ou suite à l’échec de cette épreuve pratique.

Pour s’inscrire à la conduite supervisée, il faut :

  • Avoir 18 ans minimum
  • Avoir l’accord de l’assureur du véhicule

L’inscription peut s’effectuer lors de la 1re inscription à l’auto-école, en milieu de parcours ou après l’échec de l’examen de conduite.

Cette formule débute par un rendez-vous pédagogique entre le moniteur de conduite, l’accompagnateur et l’apprenti conducteur. A chaque présentation à l’épreuve du permis de conduire, un nouveau rendez-vous pédagogique a lieu.

La conduite encadrée

Accessible dès 16 ans, la conduite encadrée concerne les élèves qui se destinent aux métiers de la route : BEP ou CAP de conducteur routier.

Ces élèves doivent obligatoirement passer les épreuves du permis B (Code de la route et conduite) pendant leur scolarité. En cas de réussite des examens, ils peuvent demander l’autorisation à leur chef d’établissement de conduire avec un accompagnateur jusqu’à leur majorité, et donc la délivrance de leur permis de conduire.

 

Retrouvez toutes les infos sur "S'informer sur les différents permis" (PDF - Dépliant Association Prévention Routière et Attitude Prévention)

Agir

La route : première cause de mortalité des 18-24 ans
La conduite accompagnée, c’est aussi un travail d’équipe. Les parents, même s’ils ont peur ou perdent patience, doivent rester calmes et pédagogues pour aider leurs enfants à apprendre à bien conduire. Des jeunes conducteurs bien formés, c’est une assurance de plus de préserver leur vie.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Noël : bien choisir son sapin

Calque 6.png

Calque 49.png

Dangers lors de l'apéritif

Calque 6.png

Calque 49.png

Jouets contrefaits

Calque 6.png

Calque 49.png