chute des bébés
Affiner la recherche

Vous êtes ici

24/08/2018

Chutes de bébé : prévenir les risques d’accident !

Les chutes constituent l’accident le plus fréquent chez l’enfant. Souvent bénignes, les chutes de bébé peuvent parfois avoir de graves conséquences. Détection et prévention des risques d’accident son essentielles !

Adopter les bons réflexes pour réduire les risques de chutes de bébé

Table à langer, chaise haute, escalier… sont autant de dangers de chutes chez un bébé. Toutefois, à chaque risque, le bon réflexe à adopter !

Table à langer

Dès les 3 mois du bébé, la chute de la table à langer est un accident domestique fréquent1, souvent lié à une brève absence de surveillance. Pour éviter les risques de chute :

  • Ne jamais laisser son enfant seul et sans surveillance sur la table à langer
  • Mettre tout le matériel nécessaire à portée de main (couche, vêtements…)
  • Installer le bébé face à soi et toujours garder une main sur lui

Chaise haute

Comme dans la poussette ou le transat, l’enfant doit être bien attaché dans sa chaise haute. Pour minimiser les risques de chutes :

  • Utiliser une chaise haute conforme aux normes européennes ou françaises
  • Privilégier un système d’attache à 5 points, avec sangle à l’entrejambe
  • Ne jamais mettre la chaise haute près d’un meuble ou d’un mur pour éviter que l’enfant bascule en arrière en prenant appui avec ses jambes

Prener connaissance notre article dédié aux chaises hautes

Escaliers

Dès que l’enfant commence à se déplacer à quatre pattes, les escaliers sont un réel danger de chute pour le bébé. La meilleure prévention consiste à installer des barrières de sécurité en haut et en bas des escaliers, jusqu’à ce que l’enfant sache emprunter seul les escaliers en toute sécurité.

Il est ainsi important d’apprendre à l’enfant à monter et à descendre les marches dès son plus jeune âge : à quatre pattes, sur les fesses, puis debout en tenant sa main ou en se tenant à la rampe.

Fenêtres

Dès 18 mois, le risque de défenestration est important pour les petits. Il est donc primordial d’adopter quelques réflexes :

  • Ne jamais laisser seul un enfant dans une pièce avec une fenêtre ouverte
  • Ne jamais placer sous une fenêtre un meuble que l’enfant pourrait escalader
  • Installer des systèmes de sécurité pour bloquer l’ouverture des fenêtres

Mobilier

Dès que l’enfant apprend et sait se tenir debout, les risques de glissade (parquet, carrelage…) ou de trébuchement deviennent plus importants.

Si les chutes sont inévitables et font partie de l’apprentissage chez l’enfant, il est indispensable de prendre certaines précautions, comme des protections d’angle sur les meubles (table basse, table…) et de fixer au mur les meubles les plus légers que les enfants pourraient entraîner dans leur chute (notamment les meubles à tiroirs tels que les commodes).

Les gestes de premiers secours en cas de chute

Une chute est vite arrivée. Souvent sans conséquences, ces accidents peuvent entraîner de simples éraflures, mais dans certains cas les traumatismes et les contusions sont plus importants.

En cas de plaie légère suite à une chute de l’enfant

  • Comprimer la plaie plus de trois minutes pour stopper le saignement
  • La désinfecter
  • Mettre un pansement stérile

Si la plaie est profonde et que les saignements persistent, contacter les urgences : SAMU en composant 15.

En cas de choc violent sans perte de connaissance

Il est vital de surveiller son enfant suite à un choc violent. Certains signes apparaissent dans les heures qui suivent :

  • Vomissements
  • Comportement absent
  • Saignement de l’oreille
  • Réaction de gêne face à la lumière

Contacter les secours d’urgence ou se rendre aux urgences pour des examens de contrôle.

En cas de choc violent avec perte de conscience

  • Mettre l’enfant en position latérale de sécurité : allongé sur le côté, la jambe supérieure fléchie, le bras supérieur fléchi avec la main sous la tête, la bouche tournée vers le bas
  • Appeler immédiatement le SAMU en composant 15

Prenez connaissance de nos articles relatifs aux premiers secours

Agir

La vigilance, 1re barrière contre les chutes chez l’enfant
En prenant les mesures de sécurité adaptées et en sensibilisant l’enfant aux risques potentiels, il est possible de réduire les accidents et leur sévérité.
outefois, aucun environnement sécurisé, ni équipement de la maison ne peuvent se substituer à la vigilance des parents. Une surveillance permanente de son enfant est la condition incontournable pour sa sécurité.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Sports de glisse : la préparation physique

Calque 7.png

Calque 47.png

Seniors au volant

Calque 5.png

Calque 50.png

Les infections sexuellement transmissibles

Calque 7.png

Calque 47.png