Affiner la recherche

Vous êtes ici

01/11/2018

Chaise haute : prévenir les chutes de bébé !

Si la chaise haute est incontournable lors de la diversification alimentaire, elle est la première responsable d’hospitalisation pour chute de bébés1. Sachez prévenir ces chutes accidentelles !

La tête est la partie la plus touchée lors d’une chute d’un bébé

Les enfants sont les premières victimes, avec les personnes âgées, d’accidents domestiques. Les chutes représentent les accidents les plus fréquents, et ce quel que soit l’âge.

Or, si les chutes chez les tout-petits sont souvent nombreuses et sans gravité (apprentissage de l’équilibre, de la marche, …), les chutes depuis une chaise haute peuvent provoquer de graves blessures. Les chaises hautes sont chaque année à l’origine du plus fort taux d’hospitalisation pour chute chez les bébés.

Lors d’une chute de sa chaise haute, le tout-petit aura naturellement tendance à tomber la tête la première. La chaise haute étant souvent placée dans la cuisine ou la salle à manger, le choc avec la tête du bébé sera aggravé par le sol généralement dur de ces pièces (carrelage ou plancher).

Comment prévenir les chutes de bébés depuis une chaise haute ?

Les chutes de chaise haute sont souvent causées par méconnaissance des risques encourus ou par manque de surveillance.

Quand le bébé est installé dans sa chaise haute, il est indispensable de l’attacher systématiquement avec les sangles de sécurité, notamment la sangle à l’entrejambe pour éviter que le bébé ne glisse. Le plateau de la chaise haute n’est pas suffisant pour garantir le maintien du bébé sur son siège.

Il est nécessaire aussi d’apprendre à l’enfant que la chaise haute est réservée aux repas, en l’installant uniquement au moment de manger et en l’empêchant de se tenir debout ou de grimper sur l’assise.

Lors des repas, la chaise haute ne doit pas être trop proche de la table ou d’un autre meuble. Le bébé ne pourra ainsi pas attraper des objets qui ne lui sont pas destinés, notamment des objets dangereux comme des couteaux, des plats chauds, … De plus, ne pas trop rapprocher la chaise haute d’un autre meuble permet d’éviter au bébé de basculer en arrière en prenant appui sur un meuble avec ses jambes.

Enfin, même si cela paraît évident, il est toujours bon de le rappeler : aucune sécurité ne sera meilleure que la vigilance des parents. Il est donc impératif de rester auprès du bébé durant toute la durée du repas. Cette surveillance permettra de prévenir toute chute de l’enfant depuis sa chaise haute ou tout autre accident comme l’asphyxie avec de la nourriture.

Nos conseils d’achat pour une chaise haute :

  • La chaise haute doit être conforme à la norme NF en vigueur
  • Privilégier les chaises équipées d’un système d’attache à 3 ou 5 points avec une sangle à l’entrejambe
  • Vérifier la bonne stabilité de la chaise haute et privilégier un modèle large
  • Vérifier que le bébé ne peut pas se coincer les doigts (charnières inaccessibles)

 

Infographie accidents domestiques enfants

Agir

Jouets, chaises hautes, sièges de voiture… sachez contrôler le respect des normes des objets qui entourent vos enfants au quotidien

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Conduire en hiver : les bons réflexes pour circuler en sécurité !

Calque 5.png

Calque 50.png

Marche sur la neige

Calque 5.png

Calque 50.png