alcool au volant
Affiner la recherche

Vous êtes ici

25/09/2018

Conduite : les dangers de l’alcool

L’alcool est impliqué dans 28 % des accidents mortels sur les routes. C’est pourquoi l’état d’ivresse, même à faible taux d’alcoolémie, est sévèrement sanctionné. Rappel des dangers et réflexes à avoir.

Alcool et conduite, 1ère cause de mortalité sur les routes

En 2015, 30 % des accidents mortels sont imputables à l’alcool au volant. Chaque année, l’alcool tue plus de 1 000 personnes sur les routes, notamment la nuit et sur route secondaire (2 accidents mortels sur 3). Dans la grande majorité des cas (à 90 %), les conducteurs alcoolisés sont des hommes et 25% des tués ont entre 18 et 24 ans.

Par ailleurs, 55 % des accidents mortels sont liés à un taux d’alcoolémie supérieur à 1,5g/l de sang : le risque d’être responsable d’un accident mortel est 8,5 fois plus élevé chez une personne ayant bu de l’alcool.

En effet, l’ingestion d’alcool diminue les capacités physiques : temps de réaction allongé, difficulté à adapter la conduite aux circonstances, trouble de la vision, défaut de coordination des gestes…

Cumulé à la prise de stupéfiants, l’alcool au volant multiplie par 14 le danger d’un accident mortel, par rapport à un conducteur négatif à l’un ou l’autre.

Enfin, la prise de médicaments peut être incompatible avec la conduite.

Sécurité routière : des sanctions proportionnées au taux d’alcoolémie

Dès 0,2 g/l pour les permis probatoires ou les conducteurs de transport en commun

  • Amende de 135€
  • Retrait de 6 points
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis (jusqu’à 3 ans)

Les détenteurs d’un permis depuis moins d’un an doivent repasser les épreuves théorique et pratique pour de nouveau conduire.

En cas de doute : l’éthylotest !

En cas de doute sur son taux d’alcoolémie, utiliser un éthylotest chimique (ballon) ou électronique. L’éthylotest évalue l’alcoolémie en mesurant le taux d’alcool dans l’air expiré.

Entre 0,5 g/l et 0,8 g/l

  • Amende de 135€
  • Retrait de 6 points au permis
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis (jusqu’à 3 ans) en cas de comparution devant le tribunal

Au-delà de 0,8 g/l

  • Amende jusqu’à 4 500 €
  • Retrait de 6 points
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis (jusqu’à 3 ans), voire son annulation
  • Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière (à ses frais)
  • Emprisonnement jusqu’à 2 ans

Si le contrevenant refuse de se soumettre au dépistage, il encoure les mêmes sanctions.

En cas de récidive avec un taux égal ou supérieur à 0,8 g/l

  • Amende jusqu’à 9 000 €
  • Retrait de 6 points
  • Confiscation du véhicule
  • Annulation du permis (jusqu’à 3 ans)
  • Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière (à ses frais)
  • Emprisonnement jusqu’à 2 ans

Alcool et conduite ne sont pas compatibles

Le premier réflexe est le principe : « celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ». S’assurer avant chaque sortie qu’une personne s’engage à ne pas boire pour ramener les autres.

En soirée, si un ami ne souhaite pas ou plus boire, ne pas insister et accepter sa décision, notamment s’il doit prendre le volant.

Chaque hôte doit veiller à toujours proposer des boissons sans alcool à ses invités. Il doit aussi empêcher un ami en état d’ivresse de prendre le volant : l’héberger, le ramener chez lui, appeler un taxi… En 2014, plus de 3 personnes sur 4 déclarent avoir empêché un ami, ayant trop bu, de conduire.

Attention aux idées fausses

Avoir l’habitude de boire ne diminue pas l’effet de l’alcool sur ses capacités (temps de réaction, vision…), tout comme diluer l’alcool ne diminue l’alcoolémie. Seule la quantité d’alcool ingéré compte, et non le volume ou la dilution de la boisson.

Enfin, une nuit de sommeil n’élimine pas forcément tout l’alcool présent dans son organisme : compter 1-2h par verre d’alcool (doses- bar) et rien ne permet d’accélérer le processus d’élimination.

 

Cliquez pour agrandir

 

Aller plus loin :

Sources

Sécurité Routière – Les chiffres de l’alcool

Dépliant Association Prévention Routière et Attitude Prévention : "Comment réduire les risques au volant ?" (PDF)

Agir

Au moins 5 millions de Français boivent trop, et 2 millions ne peuvent pas s’en passer dans des conditions précises, comme lors d’une sortie entre amis. Si l’alcool est responsable de nombreux accidents graves, voire mortels, sur la route, il a aussi de lourds impacts sur votre santé.
Evaluez votre consommation d’alcool grâce au questionnaire FACE (Formule pour Approcher la Consommation d’alcool par Entretien))

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Noël : bien choisir son sapin

Calque 6.png

Calque 49.png

Dangers lors de l'apéritif

Calque 6.png

Calque 49.png

Jouets contrefaits

Calque 6.png

Calque 49.png