Vous êtes ici

15/04/2018

Secourir une victime de suffocation : les bons gestes !

La suffocation est un accident très fréquent, surtout chez les jeunes enfants, suite à une "fausse route" lors de l’absorption d’un aliment ou d’un objet. Comment aider une victime de suffocation ?

Les causes et symptômes d’une suffocation

Rire ou parler avec des aliments dans la bouche, avaler des petits aliments (cacahuète, pistache) ou encore ingérer de petits objets… De nombreuses raisons peuvent être à l’origine d’une suffocation. Normalement, la glotte est responsable d’empêcher les liquides et aliments de se diriger vers la trachée. Parfois, elle n’accomplit pas son rôle et les aliments absorbés se retrouvent coincés dans les voies respiratoires.

L'étouffement par suffocation est la deuxième cause de mortalité par Accident de la Vie Courante : en 2012, près de 3 000 personnes sont décédées de cette façon. Chaque année, 50% des victimes de suffocation sont des enfants de moins de 5 ans. Chez l’enfant, notamment les jeunes enfants, les risques de suffocation sont souvent provoqués par de petits aliments, comme les cacahuètes ou les petits objets ingérés (pièces, boutons)

Lorsqu’on avale de travers, tousser corrige généralement cette fausse route, mais dans certains cas ce geste ne permet pas de dégager les voies respiratoires. Si une personne est victime de suffocation, différents symptômes permettent d’évaluer la gravité de l’accident et les bons gestes à faire.

Si les voies respiratoires sont partiellement obstruées, la victime de suffocation tousse, parle avec difficulté. Son visage rougit et sa respiration devient sifflante.
Si les voies respiratoires sont totalement obstruées, la victime ne peut plus parler, ni respirer. Son visage devient rouge puis bleuit. Elle peut rapidement s’évanouir.

Si la toux n’a pas suffi à expulser le coupable coincé dans les voies respiratoires, il est déterminant de rapidement porter secours à la victime de suffocation, grâce à des gestes de premiers secours.

Prévenir les risques de suffocation chez les jeunes enfants !

  • Placer hors de portée des tout-petits les objets de petite taille :bille, piles, pièces de monnaie, …
  • Ne pas les laisser jouer sans surveillance à des jeux comportant de petites pièces : dés, pions, … Même s’ils ont l’âge indiqué sur la boîte de jeu.
  • Ne pas les laisser s’approcher de petits aliments : cacahuètes, pistaches, …

Les gestes à suivre face à une victime de suffocation

Les gestes d’urgence sont à adapter selon l’âge et l’état de la victime de suffocation.

Si la victime de suffocation tousse, l’obstruction de ses voies respiratoires est alors partielle. Aucun geste de secours ne doit être réalisé.

  • Installer la victime selon son souhait et encouragez-la à tousser.

Si la victime ne peut ni tousser, ni parler, ni respirer, l’obstruction des voies respiratoires est totale.

  • Utiliser la méthode des 5 vigoureuses « claques dans le dos » pour provoquer des accès de toux et ainsi expulser le corps étranger responsable,
  • Si cette méthode ne fonctionne pas, alterner avec la méthode dite la « manœuvre de Heimlich ». Ce geste consiste en 5 compressions abdominales,
  • Contacter les services de secours : SAMU (le 15) ou les Sapeurs-Pompiers (le 18 ou le 112).
  • Alterner les 2 méthodes jusqu'à l'expulsion du corps étranger.

Si la victime perd connaissance, il est nécessaire de pratiquer une réanimation cardio-pulmonaire.

  • Contacter ou faire appeler les services de secours (15, 18 ou 112),
  • Alterner 30 compressions thoraciques et 2 insufflations (bouche-à-bouche) jusqu’à l’arrivée des secours d’urgence ou que la victime reprenne une respiration normale.

Si la victime est un nourrisson (moins de 1 an), il faut appliquer d’autres gestes, notamment la manœuvre de Mofenson.

  • Placez l'enfant à plat ventre sur votre cuisse en le maintenant avec l'avant-bras. Donner 5 claques dans le dos.
  • Si cette technique est inefficace, retournez-le délicatement et rréalisez 5 compressions thoraciques, avec 2 doigts,
  • Alternez les 2 méthodes jusqu'à expulsion du corps étranger,
  • Ne pas le suspendre par les pieds,
  • Ne pas introduire de doigt dans sa bouche pour essayer d’extraire le corps étranger.
L'association des assureurs français

Attitude Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...