accidents-vie-courante-chiffres-cles
Affiner la recherche

Vous êtes ici

20/01/2017

Les accidents de la vie courante en chiffres clés !

Les accidents de la vie courante font 11 millions de victimes par an. Si la plupart subit des blessures bénignes, certains souffrent d’handicap, voire décèdent. Focus sur la 3e cause de mortalité en France !

Accident de la vie courante : définition

Un accident de la vie courante (AcVC) est un traumatisme non intentionnel subi par une personne, qui n’est ni un accident de la route, ni un accident du travail.

Les accidents de la vie courante concernent ainsi :

  • les accidents domestiques, survenant à la maison ou dans ses abords immédiats : jardin, cour, garage et autres dépendances
  • les accidents scolaires : les accidents survenant lors du trajet, durant les heures d’éducation physique et dans les locaux scolaires
  • les accidents de sport, de vacances et de loisirs
  • les accidents survenant à l’extérieur : dans un magasin, sur un trottoir, à proximité du domicile

Les accidents de la vie courante en chiffres

Noyade, chute, électrocution, brûlure, intoxication, étouffement… Les accidents de la vie courante, c’est chaque année :

  • Plus de 11 millions d’accidents
  • 4,5 millions de blessés ayant recours aux urgences
  • Plus de 20 000 décès par an, soit 5 fois plus que les accidents de la circulation (moins de 4 000 morts) et 20 fois plus que les accidents du travail (1 000 morts)
  • En 2012, 21 470 personnes sont décédées d'un AcVC
  • C'est la 3e cause de mortalité en France, après les cancers et les maladies cardiovasculaires
  • Deux populations particulièrement touchées :
    • Les personnes âgées : 2 décès sur 3 causés par des accidents de la vie courante concernent les 75 ans et plus. En 2012, les plus de 65 ans représentent 91% des décès par chute et 81% des décès par suffocation.
    • Les enfants : 1re cause de décès chez les enfants de 1 à 14 ans, les accidents de la vie courante sont à l’origine de 21% des de 1 à 4 ans et 13% des décès entre 5 et 14 ans.

Accident de la vie courante : qui contacter ?
Alors que chaque année 1 Français sur 15 a recours aux urgences à cause d’accidents de la vie courante, ils sont encore trop nombreux à ne pas connaître les numéros d’urgence :

  • Seuls 11% connaissent le numéro de leur centre anti-poison
  • 43% savent que le 112 est un numéro d’urgence européen
  • 74% savent que le numero du SAMU (le 15), contre 76% pour la police (le 17) et 82% pour les pompiers (le 18)

Répartition des accidents de la vie courante selon le lieu (en %, chiffres 2009)

 

Habitat Aire de sport et de jeux Zone de transport Enseignement et lieu public Autre
51 17 12 12 8

 

La majorité des accidents de la vie courante sont des accidents domestiques : un mal que l’on retrouve aussi bien au sein du foyer que dans le jardin.

Dans la maison, 25% des accidents domestiques ont lieu dans la cuisine, tandis qu’1 accident sur 4 survient dans la cour ou le jardin. Pourtant, seuls 16% des Français estiment le jardin comme un lieu dangereux.

Répartition des accidents de la vie courante selon l'activité (en %, chiffres 2009)

 

Activité Population entière Enfants
(0-4 ans)
Personnes âgées
(+75 ans)
Loisirs/jeux 34 59 3,2
Sports 17 0,6 0,2
Activité domestique 7,6 5,7 9,9
Bricolage 3,6 0,1 1,6
Activité vitale 6,9 12 16
Autre (dont la marche) 31 23 70

 

 

Enfants et personnes âgées, 1ères victimes d’accidents de la vie courante

Accidents chez l’enfant

Chez les enfants de moins de 15 ans, quel que soit le sexe, les accidents ont le plus souvent lieu à la maison (49 %) et dans les lieux publics (39 %), dont la moitié dans les aires de sports et de jeux.

Les chutes (58 %) et les coups et collisions (20 %) sont les mécanismes les plus courants. S'y ajoutent les risques :

  • d'intoxication accidentelle : 50 000 enfants par an, dont 9% liées aux végétaux
  • de suffocation : la mortalité infantile liée à ce risque a fortement diminué au cours des dernières années
  • de brûlure (feu, objet ou liquide chaud) : 15% des accidents graves de barbecues touchent un enfant

Accidents chez le senior

90% des décès pour cause de chute concernent les seniors de plus de 65 ans L'état de santé, notamment les troubles de la vision et de l'équilibre, et un habitat peu adapté constituent des facteurs de risque importants pour les personnes âgées.

Depuis le début des années 80, le nombre de décès par suffocation de seniors a été multiplié par près de 3. Les maladies du système nerveux (démence, troubles mentaux, maladies vasculaire cérébrales...) sont des facteurs d'accroissement important du risque de suffocation chez la personne âgée.

Agir

Les Accidents de la Vie Courante sont un risque méconnu. La dangerosité de certains lieux est sous estimée : seulement 16% des Français estiment que c'est un lieu dangereux alors qu'il représente plus d'un million d'accidents chaque année, soit 1 accident domestique sur 4.

En savoir plus

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Bien choisir le cartable de son enfant

Calque 7.png

Calque 47.png

Les bons réflexes pendant la grossesse

Calque 7.png

Calque 47.png