Vous êtes ici

17/07/2017

Vacances d’été à la montagne : comment se dépenser en toute sécurité ?

Un été à la montagne est souvent synonyme d’activités sportives : les amateurs d’alpages se recrutent plutôt parmi les personnes qui souhaitent se dépenser et, parfois, dépasser leurs limites. Mais, dans les conditions particulières de l’altitude, comment rester actif sans mettre sa santé en danger ?

La randonnée, un grand classique des vacances à la montagne

En montagne, une randonnée de quelques heures implique forcément des efforts physiques. En montée comme dans la descente, elle mobilise la production d’énergie aérobie et contribue ainsi à lutter contre l’excès de cholestérol, l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose.

La randonnée en montagne peut être pratiquée à tous les niveaux : d’une activité modérée bénéfique à une personne en rémission d’infarctus, jusqu’à une activité intense sur un fort dénivelé, très proche de la course à pied. La randonnée en montagne est généralement sûre, pour peu que l’on soit préparé et que l’on ait consulté la météo avant de partir.

Consultez notre article sur la randonnée

L’alpinisme et l’escalade, des activités sportives exigeantes

L’alpinisme est un sport qui, parce qu’il inclut souvent des éléments d’escalade, exige de bonnes connaissances techniques, un entraînement physique approprié, du matériel de bonne qualité et beaucoup de prudence.

Néanmoins, avec les précautions qui s’imposent, l’alpinisme est une activité physique qui, outre ses bénéfices sur le système cardiovasculaire et l’ensemble de la musculature, permet de s’élever au-dessus des tensions de la vie quotidienne et de découvrir en soi de nouvelles ressources.

L’escalade est, elle, un sport complet qui fait travailler tous les muscles (y compris certains qu’on ignorait posséder…) et qui contribue à un meilleur sens de l’équilibre. Les amateurs d’escalade vantent également leur pratique pour son impact positif sur l’esprit d’équipe, l’entraide, la capacité d’anticiper et le sens de la stratégie.

Consultez notre article sur l’alpinisme

Consultez notre article sur l’escalade 

Le kayak et le canyonisme, pour celles et ceux qui aiment les torrents bouillonnants

La montagne, ce sont également les torrents dont certains sont particulièrement propices à la pratique du kayak et du canyonisme (ou « canyoning »), la descente de cours d’eau qui associe les techniques de marche, d’escalade, d’alpinisme et de nage en eau vive.

Le kayak est un sport d’endurance qui demande une formation technique. En effet, les techniques permettant d’éviter la noyade en cas de retournement du bateau (« esquimautage ») doivent être apprises. Sa pratique développe le sens de l’équilibre et renforce la musculature du dos, des épaules, des bras, mais également des pectoraux et de la ceinture abdominale.

Le canyonisme impose une bonne forme physique et un encadrement par des professionnels formés. En effet, la descente d’un cours d’eau de montagne impose non seulement de bien nager et de savoir descendre le long de rochers, mais également de maîtriser la technique du rappel et d’être capable de prévoir les mouvements de l’eau au pied des cascades ou dans les rapides. Un équipement adapté est nécessaire : combinaison de néoprène, casque, baudrier, chaussures adaptées, mais aussi cordes, mousquetons, descendeurs, trousse de secours, etc.

Quelle que soit l’activité que vous choisissez, pensez à consulter les prévisions météo avant de partir, à vous hydrater régulièrement, à porter un chapeau à larges bords en cas de soleil intense, et à ne pas oublier d’appliquer une crème solaire avec un FPS (facteur de protection solaire) adapté à votre type de peau.

Consultez notre article sur le canyonisme 

Sources

Fédération française de montagne et d’escalade 

« Médicosport Santé », Comité national olympique et sportif français, 2015

Agir
  • Les randonnées en montagne sont particulièrement appréciées des enfants qui sont motivés par la découverte de la nature et des animaux.
  • Pas question de s’improviser alpiniste sans formation préalable ou accompagnement par un professionnel formé à l’encadrement des novices.
  • Quelque soit le sport choisi, les bons gestes doivent être appris pour éviter les tendinites et les problèmes musculaires.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées