Vous êtes ici

30/01/2017

Comment prévenir les accidents de snowboard ?

Pratique encore jeune, le snowboard est en pleine progression, notamment chez les adolescents. On estime que 15 % des pratiquants de sports d'hiver sont des snowboardeurs, soit 1,2 million d’adeptes ! Mais si le matériel est plus léger (oubliées les chaussures rigides !), il convient de ne pas négliger l’équipement pour éviter les blessures, notamment à la tête et aux poignets. Quelques règles de sécurité pour revenir bronzé et pas plâtré !

Pitié pour les poignets des snowboardeurs !

La fracture du poignet est la principale blessure du snowboardeur. Elle représente un quart des lésions, et 50 % chez les moins de 16 ans ! Les débutants sont les plus touchés par cette fracture relativement bénigne. En revanche, les snowboardeurs confirmés risquent des lésions plus graves, principalement à la tête.

Porter des protections de poignet

Tous les snowboardeurs, jeunes et moins jeunes, débutants ou confirmés, doivent porter des protections adaptées. Or, selon l’Association Médecins de montagne, lors de la saison 2014-2015, seuls 22 % des snowboardeurs étaient équipés de protections de poignet, une proportion à la baisse par rapport à l’hiver précédent !

Apprendre à bien tomber

Si les fractures du poignet sont si fréquentes, c’est que les débutants se réceptionnent souvent sur le talon de la main. Ainsi, outre les protections de poignet, on peut prévenir nombre de fractures en apprenant tout simplement à amortir sa chute autrement que sur le talon de la main. Le mieux est d’apprendre à chuter poings fermés, de manière à éviter la flexion forcée du poignet.

Éviter les chutes

C’est encore la meilleure façon de ne pas tomber ! Alors, privilégiez des conditions de neige souple, choisissez une pente douce pour débuter et vérifiez que la piste est dégagée. Si vous débutez, faites-vous encadrer par un professionnel qui saura vous mettre dans la bonne pente.

Le snowboard, plus dangereux que le ski de descente
Le risque de blessure en snowboard est de 2,78 accidents pour 1 000 journées de ski*, alors qu'il est de 2,24 pour 1 000 en ski de descente. De plus, une femme blessée en snowboard sur deux est débutante, contre un homme sur quatre.
* Journée ski (JS) : utilisation d'un ticket de remontée mécanique pour une journée par un pratiquant de sport de glisse.

Conseils pratiques pour un snowboard sans souci

  • Portez un casque à tout âge afin de prévenir les traumatismes crâniens, fréquents lors des collisions.
  • Portez des bottes souples ou des chaussures de surf rigides spécifiques.
  • Sachant qu’un accident sur deux survient lors des trois premiers jours de pratique, quel que soit votre niveau, débutez sur des pentes très douces.
  • Lorsque vous descendez les pistes, regardez bien autour de vous et soyez très attentif, surtout dans les virages « backside » où la visibilité est réduite.
  • Quand vous empruntez les télésièges et les téléskis, déchaussez le pied arrière.
  • Veillez à la présence d'un antidérapant collé entre les fixations.
  • Portez un masque ou des lunettes de soleil ayant des verres anti-UV d’indice élevé (3 ou 4).

Le snowboard en snowpark

Les snowparks accueillent les amateurs de sauts et de figures. Ils sont plébiscités par 40 % des usagers de la neige. Bien qu’ils aient été créés pour limiter les risques de collision entre skieurs et snowboardeurs, ces deux catégories se partagent les snowparks. Les skieurs pratiquant le freestyle y sont même majoritaires : 23 % de snowboardeurs pour 77 % de skieurs dans les snowparks.

Le snowpark, plus risqué… pour les skieurs

Selon Médecins de montagne, les skieurs qui pratiquent le freestyle dans les snowparks s’exposent à « un sur-risque général » et à « un risque plus élevé de blessures graves et d’hospitalisation ». En effet, statistiquement, le risque de blessure sévère est plus important pour les skieurs dans un snowpark que sur une piste, alors qu'il est le même pour les snowboardeurs.
Cela dit, 100 % des traumatismes crâniens recensés dans les snowparks sont survenus chez des snowboardeurs qui ne portaient pas de casque. Le premier de nos conseils est, justement, d’en mettre un !

Consignes de sécurité dans un snowpark

  • Portez un casque et toutes les autres protections qui s’imposent.
  • Échauffez-vous et étirez-vous avant le premier saut.
  • Informez-vous sur le module ou le parcours avant de vous lancer.
  • N’utilisez que les modules ou parcours correspondant à votre niveau technique (code de couleurs).
  • Adaptez votre vitesse à chaque module et ne tentez pas de figures inconsidérées.
  • Respectez l'ordre de départ et avant de vous engager, vérifiez que la zone de réception est libre.
  • Ne stationnez pas sur la zone de réception et dégagez rapidement en cas de chute.
  • Ne remontez jamais une pente.
Agir
  • Casque et protections des poignets préviennent la plupart des conséquences graves des accidents de snowboard.
  • Comme toujours aux sports d’hiver, le snowboardeur aval a priorité. Celui situé au-dessus doit adapter sa trajectoire.
  • N’oubliez pas de souscrire à l’assurance Assistance proposée avec votre forfait. En montagne, les secours peuvent coûter très cher.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées