Vous êtes ici

10/02/2017

Prévenir les risques d’accident aux sports d’hiver

Quel que soit le sport pratiqué, ski alpin, ski de fond ou snowboard, il nécessite une préparation physique (gymnastique, vélo, marche, natation, etc.) plusieurs semaines à l'avance. Un matériel adapté et bien réglé, des équipements de protection et une bonne connaissance des règles de partage du domaine skiable sont également essentiels pour profiter pleinement des plaisirs des sports de glisse sur neige.

Les bons réflexes à adopter pour que les sports d’hiver restent un plaisir

Faire régler ses fixations pour éviter l’entorse du genou

L'entorse du genou est l’accident le plus fréquent en ski alpin (un tiers des diagnostics) et plus d'une entorse sur deux est due à une fixation mal réglée. Deux populations à risque sont signalées : la femme de plus de 25 ans et le débutant (moins de 7 jours de pratique), qui doivent faire l'objet d'un réglage particulier.

Les fixations de ski alpin doivent être réglées à chaque saison par un professionnel, en fonction de l’âge, de la taille, du poids et de la taille de chaussure du skieur, mais aussi de son niveau de ski, de sa condition physique et de sa manière de skier.

Pour vérifier que vos fixations avant sont bien réglées, il existe un test simple : c'est le « clic-clac test ». À l'arrêt, faites pivoter votre pied vers le dedans, le genou légèrement fléchi. Ce seul mouvement doit suffire à déclencher l'ouverture de la fixation qui doit se faire sans douleur mais avec un effort de rotation et non s'ouvrir toute seule.

Les snowboarders doivent protéger leurs poignets

La fracture du poignet représente l’accident le plus fréquent en snowboard (plus du quart des blessures) et touche majoritairement les enfants de moins de 16 ans (50 % des diagnostics). Les poignets des snowboarders sont très sollicités quelque soit leur niveau de pratique : les débutants se réceptionnent souvent sur le talon de la main et les pratiquants plus à l'aise utilisent leurs poignets comme support pour les virages.
Pour prévenir ces fractures, mieux vaut :

  • apprendre à chuter poings fermés de manière à éviter la flexion forcée du poignet,
  • choisir pour débuter en snowboard une pente à très faible déclivité,
  • évoluer sur un terrain dégagé,
  • choisir de préférence des conditions de neige souple,
  • se faire encadrer pour les premières heures de pratique,
  • porter des protections de poignet.

Le casque, c’est pour tous les skieurs !

Près d'un accident sur dix est dû à une collision entre usagers des pistes. Ces collisions sont notamment la cause de traumatismes crâniens. Les enfants et les seniors sont les plus sujets à ce type d'accidents (le taux de collision y est 1,3 fois supérieur aux autres âges).
En cas de collision, les enfants sont, de par leur taille, plus touchés au niveau de la tête. Le port du casque, qui s'est considérablement généralisé chez les enfants de moins de 11 ans, se justifie également chez l’adolescent et l'adulte quel que soit son âge.

Protéger sa peau des rayons du soleil

En montagne, les rayons du soleil sont moins filtrés par l’atmosphère qu'en plaine : la quantité d’UV augmente de 4 % tous les 300 mètres d’altitude. Même par temps gris, et quel que soit votre type de peau, une crème solaire avec un facteur de protection solaire supérieur à 30 est donc indispensable
 Pour les peaux claires et les enfants, optez pour un indice de protection maximum (50 et plus) et renouvelez l’application toutes les 2 heures, voire davantage si vous transpirez. Pour les lèvres, sensibles au froid et au soleil, utilisez des sticks protecteurs.

Protéger ses yeux des UV

La neige réfléchit 85 % des UV (contre 20 % pour le sable), pensez donc également à protéger vos yeux et ceux de vos enfants.

  • En montagne ou en haute montagne sur les zones glacées ou enneigées, l’indice de protection 4 (le plus élevé) est impératif. Attention, la protection indice 4 est interdite pour la conduite automobile.
  • En moyenne montagne ou par temps nuageux, l’indice 3 peut être suffisant. Dans tous les cas, privilégiez les modèles de lunettes enveloppants sur les côtés.

Les dix règles de bonne conduite sur les pistes de ski

Respect d'autrui

Tout skieur et snowboarder doit se comporter de telle manière qu'il ne puisse mettre autrui en danger ou lui porter préjudice.

Maîtrise de la vitesse et du comportement

Tout skieur et snowboarder doit descendre à vue. Il doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu'aux conditions générales du terrain, de la neige, du temps et à la densité de la circulation sur les pistes. Évitez les passages étroits et sans visibilité.

Maîtrise de la direction

Le skieur et snowboarder amont (le plus élevé en altitude), dont la position dominante permet le choix d'une trajectoire, doit prévoir une direction qui assure la sécurité du skieur et snowboarder aval.
Celui-ci a toujours priorité.

Dépassement

Le dépassement peut s'effectuer, par amont ou par aval, par la droite ou par la gauche, mais toujours de manière assez large pour prévenir les évolutions du skieur et snowboarder dépassé.
Surveillez les autres skieurs, notamment quand vous doublez ou redémarrez.

Pénétrer et s'engager sur la piste ainsi que virer vers l'amont

Tout skieur et snowboarder qui pénètre sur une piste de descente, s'engage après un stationnement ou exécute un virage vers l'amont, doit s'assurer par un examen de l'amont et de l'aval, qu'il peut le faire sans danger pour lui et pour autrui.

Stationnement

Tout skieur et snowboarder doit éviter de stationner sans nécessité sur les pistes, dans les passages étroits ou sans visibilité. Stationnez sur le côté de la piste. En cas de chute, le skieur et snowboarder doit dégager la piste le plus vite possible.

Montée et descente à pied

Le skieur et snowboarder qui monte ne doit utiliser que le bord de la piste. Il en est de même du skieur et snowboarder qui descend à pied.

Respect du balisage et de la signalisation

Tout skieur et snowboarder doit respecter le balisage et la signalisation.

Assistance

En cas d'accident tout skieur et snowboarder doit prêter secours.

Identification

Tout skieur et snowboarder témoin ou partie responsable ou non d'un accident est tenu de faire connaître son identité.

Sources

Agir
  • Avant de vous élancer sur les pistes, prenez un bon petit déjeuner riche en protéines et céréales complètes.
  • N'hésitez pas à faire des pauses pour vous hydrater et reprendre des forces en mangeant des fruits secs, des pâtes de fruits, une banane, etc.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

brulure barbecue

Calque 6.png

Calque 49.png

Distance de sécurité

Calque 5.png

Calque 50.png

Accident de la main

Calque 6.png

Calque 49.png