Vous êtes ici

19/07/2017

Prévenir les accidents à la plage et dans les sports nautiques

Avec l'arrivée des beaux jours, les baignades et les loisirs nautiques sont de plus en plus tentants. En rivière ou en mer, à bateau ou à pédalo... voici quelques conseils pour protéger votre famille des risques d’accident et de noyade.

Baignades à la plage : les bons réflexes

Respecter les consignes de sécurité

Se baigner en zone surveillée signifie être encadré par des professionnels et donc être secouru plus rapidement en cas de problème. Choisissez les zones de baignade surveillées et renseignez-vous sur la nature des vagues, des courants et des marées dans le secteur où vous vous trouvez.

À la plage, respectez les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade :

  • drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier ;
  • drapeau jaune : baignade dangereuse mais surveillée ;
  • drapeau rouge : interdiction de se baigner.

Ne pas se mettre en danger de noyade

Entrez progressivement dans l’eau, et prenez garde aux vagues : leur zone d’impact et la zone qui suit (communément appelée "machine à laver") sont dangereuses. En cas de danger, ne cherchez pas à lutter contre le courant et les vagues, vous risqueriez de vous épuiser. Si vous êtes fatigué(e), allongez-vous sur le dos pour vous reposer.

Un repas copieux, la consommation d’alcool ou encore une exposition prolongée au soleil ne sont pas toujours compatibles avec une baignade en toute sécurité. Ne vous baignez pas si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique.

Prévenir les noyades des enfants

La noyade est la première cause de mort accidentelle chez les moins de 5 ans. De plus, les noyades des enfants de moins de 13 ans sont principalement liées à une mauvaise maîtrise de la nage ou à un manque de surveillance. Une vigilance continue est de mise.

  • Accompagnez vos enfants dans leurs baignades, tenez les plus petits dans vos bras. Une vague ou un trou dans le sable peut très vite leur faire perdre pied.
  • Veillez à ce qu’ils restent proches du rivage, là où ils ont toujours pied. Les courants ne sont pas visibles et un enfant n’aura pas la force de lutter.
  • Équipez ceux qui ne savent pas encore nager de brassards adaptés à leur taille et portant la norme NF 1311138-1. Attention, les bouées et autres matelas pneumatiques ne protègent pas de la noyade.
  • Si l’eau est fraîche, limitez le temps de baignade à 10 minutes : les enfants se fatiguent et se refroidissent plus vite que les adultes.
  • Pour les tout-petits, une solution pratique consiste à creuser un trou près du rivage, suffisamment profond pour que l’eau de mer s’y infiltre. Les enfants pourront y barboter sans craindre le ressac. Gardez néanmoins un œil sur les vagues ainsi que sur la marée et restez en permanence avec eux : dix centimètres d’eau suffisent à un enfant pour se noyer.

Consulter notre article "Prévenir les risques de noyade chez l’enfant et le bébé"

Navigation de plaisance : les gestes essentiels

  • Avant de partir, renseignez-vous sur les prévisions météo, les heures de marées, la force et la direction du vent pour la journée : elles sont les conditions d’une navigation en sécurité !
  • Le matériel de secours doit être complet et opérationnel : gilets de sauvetage, fusées éclairantes, boîte à pharmacie, etc. Vérifiez leur état avant de partir. Ce matériel est réglementé et précis en fonction des pratiques nautiques.
  • Les gilets de sécurité doivent être homologués (normalisation CE) et adaptés à la taille de chaque personne, en particulier pour les enfants de moins de 12 ans.
  • À bord, portez toujours des chaussures pour éviter les fractures d’orteils, terriblement douloureuses.
  • Les chutes par-dessus bord ne sont pas exceptionnelles. Le port du gilet de sauvetage s’impose, ainsi que l’encordage si la mer est mauvaise.
  • Des gants sont utiles pour éviter les brûlures de cordes. Chapeau, lunettes et écran solaire sont de rigueur.

Sources

"Conseils de prudence en mer", Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

"Conseils de prudence en eau douce", du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

"Mode d'emploi de la baignade", INPES

Agir
  • Ne surestimez pas votre niveau de natation : il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.
  • À la plage ou au bord d’une piscine, si vous êtes plusieurs adultes, désignez à tour de rôle celui qui sera chargé de la surveillance des enfants.
  • Quel que soit le type de sport nautique envisagé, prenez des cours. Évoluer sur l’eau en milieu ouvert nécessite de nombreuses connaissances.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées