Vous êtes ici

05/07/2016

Conduite de deux-roues : l’équipement de sécurité indispensable !

Casque, blouson, gants et chaussures montantes sont l’équipement de deux-roues essentiel. Nos conseils sur l’équipement moto pour prévenir le risque d’accident et de blessures graves !

Le casque : l'équipement de sécurité obligatoire pour circuler à cyclo

Seul équipement de sécurité obligatoire en deux-roues motorisé, le casque protège des chocs à la tête en cas d’accident. Par ailleurs, il renforce la visibilité du conducteur en scooter ou en moto auprès des autres usagers de la route, grâce aux dispositifs réfléchissants situés sur les côtés et à l’arrière du casque. 

Cependant, porter un casque de moto ne suffit pas. Certaines conditions sont à respecter pour que cet équipement garantisse la sécurité du conducteur et de son passager lors d’une chute en deux-roues :

  • Le casque doit être neuf et homologué : il doit être adapté à la tête du conducteur et conforme aux normes de sécurité françaises (étiquette verte norme NF) ou européennes (étiquette blanche comportant un E).
  • Préférer un casque intégral : cette catégorie de casque moto offre le meilleur niveau de protection au visage et à la mâchoire.
  • Éviter d’acheter un casque sur Internet : il faut impérativement l’essayer pour s’assurer qu’il est bien ajusté à la tête.
  • Le casque moto doit obligatoirement être attaché : la sangle d’attache doit être correctement fixée et ajustée au cou. Dans le cas contraire, le casque peut être éjecté en cas de chute en scooter.
  • Un casque est personnel et ne se prête pas.
  • Changer de casque après une chute ou un accident ! Même s’il ne que tombé par terre, il est quand même détérioré et vous protègera moins bien.
  • Ne jamais acheter un casque d’occasion : sa structure intérieure risque d’être détériorée sans que cela soit visible à l’œil nu.
  • Penser à souvent nettoyer sa visière avec un produit adapté.

L’équipement moto doit être identique en hiver comme en été
L’été accentue la prise de risques chez les conducteurs de deux-roues : 57% d’entre eux1 déclarent ne porter qu’un T-shirt, 47% d’avoir les jambes découvertes et 11% de ne pas porter de casque en moto.
Or, les dangers en deux-roues sont aussi bien présents en hiver qu’en été. C’est pourquoi il est vital de porter le même équipement de sécurité en moto, quelle que soit la saison.

La tenue : porter un équipement de sécurité adapté à la pratique de deux-roues

Pour tout conducteur ou passager de deux-roues, il est recommandé de porter des vêtements couvrant complètement bras et jambes, et ce en toute saison.
Cet équipement moto doit être assez solide pour atténuer les chocs et résister aux frottements en cas de chute. Les matières synthétiques sont formellement à proscrire : en cas de frottement ou de glissade sur le sol, elles fondent sur la peau et peuvent grièvement brûler le motard et son passager.

Parce qu’aucune carrosserie ne protège le motard lors d’un accident, un équipement cyclomoteur adapté prévient de graves blessures, voire sauve des vies. Quelle tenue vestimentaire porter pour garantir la meilleure sécurité en deux-roues ?

  • Le blouson : si la meilleure protection est le cuir ou des matières anti-abrasive (Kevlar ou Cordura), des vêtements en jean ou autre coton épais peuvent être suffisants. Toutefois, pour garantir la meilleure sécurité, privilégier le blouson équipé de protections au dos (dorsales), aux épaules et aux coudes.
  • Les gants : été comme hiver, les gants sont indispensables pour la protection des mains sur une moto. En cas de chute, les mains amortissent souvent le choc en premier. Idéalement, les gants peuvent être renforcés aux articulations et aux paumes.

Le port du gilet de haute visibilité
Depuis janvier 2016, les conducteurs d'un véhicule à moteur à deux ou trois roues ou d'un quadricycle à moteur, non carrossé, doivent avoir un gilet de haute visibilité, sur eux ou dans un rangement de leur véhicule.
Ils doivent le porter lors d'un arrêt d'urgence afin d'améliorer leur visibilité. En cas de non-détention du gilet, le conducteur s’expose à une contravention de première classe, et de quatrième classe dans les cas de non port du gilet à la suite d'un arrêt d'urgence.

  • Les chaussures : des bottes spécifiques pour la conduite de cyclomoteur, ou à défaut des chaussures montantes solides, sont indispensables à la protection des pieds et des chevilles en cas de chute à moto. Choisissez ces dernières assez souples pour sentir les commandes, idéalement avec des renforts aux chevilles.
  • Porter des éléments réfléchissants : beaucoup d’accidents sont liés au fait que les usagers de deux-roues sont mal perçus par les automobilistes.
Agir

Les équipements protègent en cas d’accident, mais le mieux c’est encore de ne pas en avoir. Respectez le code de la route et adaptez votre conduite au contexte : mauvais temps, embouteillages, faible visibilité...

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Vacances d'été : éviter les accidents

Calque 6.png

Calque 49.png

Bien choisir sa crème solaire

Calque 7.png

Calque 47.png