Vous êtes ici

12/07/2017

Concrètement, comment atteindre l’équilibre alimentaire ?

Manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales maladies qui nous affectent avec l'âge, c'est-à-dire les maladies cardiovasculaires et les cancers. Mais en pratique, comment oublier nos mauvaises habitudes et acquérir les bons réflexes ?

Les mauvaises habitudes alimentaires à éliminer

Comment supprimer nos mauvaises habitudes alimentaires les plus courantes ? Voici quelques astuces à adopter systématiquement.

J’arrête de me resservir

Le principe de base du bien manger, c’est de manger de tout, un peu. Je me sers donc une juste portion, et à chacun la taille de sa portion (un enfant ne doit pas manger autant qu'un adulte). Si je remplis à nouveau mon assiette, cela relève davantage de la gourmandise que de la faim.

Je ne grignote plus entre les repas

Si j’ai fait un vrai repas équilibré, je n’ai pas de raison d’avoir faim une ou deux heures plus tard. Donc si je grignote, c’est soit qu’il faut revoir l’équilibre de mes plats, soit une réaction au stress. Dans ce dernier cas, je me trouve une solution pour décompresser : relaxation, sport, un grand verre d’eau, etc.

Je perds l’habitude de tout saler à table

L’abus de sel est un facteur de risque pour l’hypertension artérielle. Et comme le sel ouvre l’appétit, il peut favoriser la prise de poids.

À faire : bouder les plats industriels (souvent trop salés) ou les choisir « pauvres en sel ». Et si je sale à la cuisson, j’évite de resaler à table avant même de goûter ! On peut aussi utiliser du jus de citron pour rehausser un plat.

J’évite d’acheter toujours la même chose

Cuisiner ce qu’on a l’habitude de faire est plus simple. Mais c’est le meilleur moyen de ne pas manger assez varié. Un bon truc simple et économique pour diversifier : acheter des légumes et des fruits de saison.

Les bonnes habitudes à adopter… ou à retrouver

Pour pouvoir tenir sur la durée, l’équilibre alimentaire doit s’appuyer sur le plaisir de manger et ne pas vous priver des rapports sociaux liés aux repas.

Je tiens compte de mes goûts

Un régime alimentaire, aussi équilibré soit-il, ne peut pas être suivi sur le long terme s'il ne tient pas compte de mes goûts et de mes aversions alimentaires.

Comme le but est vraiment de manger sainement toute la vie, à moi d'essayer diverses combinaisons d'aliments, de préparations, etc., jusqu'à trouver mon propre équilibre.

Je respecte le côté convivial des repas

J'ai plus de chances de respecter les grands principes de l'équilibre alimentaire - en particulier la diversité - si je reste assis au moins 20-30 minutes à table, en prenant le temps de bien mastiquer. C'est souvent le cas lors de repas pris en famille, mais rarement celui des repas pris sur le pouce ou seul, devant la télé !

Je garde un esprit curieux

Goûter à de nouveaux aliments ou à des plats que je ne connais pas, cela ne risque pas de rompre mon équilibre alimentaire. Au contraire, c'est de la monotonie dont il faut se méfier. On peut par exemple titiller sa curiosité alimentaire en jouant sur les épices, les herbes, ou les aromates.

Je ne panique pas en cas d’excès occasionnel

S’il s’agit d’un repas festif ponctuel, avec une alimentation saine et équilibrée tout au long de l’année, pas de panique. Surtout si je prends soin de goûter un peu à tout mais sans excès, de jouer les gourmets plutôt que les gourmands.

Mais si je ne mange pas équilibré, les excès sont nuisibles : des erreurs répétées trois fois par jour, pendant des années, cela finit par compter !

Agir
  • Faites vos courses de proximité à pied ou en vélo pour faire de l’exercice.
  • Ne faites pas vos courses le ventre vide : vous serez davantage tenté par les aliments les plus caloriques !

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

fatigue somnolence volant

Calque 5.png

Calque 50.png

reagir risque orage

Calque 6.png

Calque 49.png