Vous êtes ici

19/06/2017

Fortes chaleurs et canicule : dangers, prévention

Fortes chaleurs et canicule présentent des risques pour la santé. Coup de chaleur, déshydratation, les risques sont différents selon l'âge et les activités pratiquées. Des risques existent pour la santé lorsque trois conditions sont réunies : il fait très chaud, la température ne descend pas, ou très peu, pendant la nuit, et cette situation dure plusieurs jours.

Canicule, fortes chaleurs : les personnes les plus vulnérables

De par leur âge et/ou leur situation de vie, certaines personnes sont plus exposées aux risques liés aux fortes chaleurs et à la canicule. Ce sont notamment :

  • les personnes de plus de 65 ans ;
  • les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans ;
  • les personnes alitées ou en fauteuil ;
  • les personnes souffrant de maladies chroniques ou aiguës ;
  • les personnes prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur (ce qui est indiqué sur leur notice), par exemple des diurétiques ou des neuroleptiques ;
  • les personnes en situation de grande précarité, les personnes non conscientes du danger.

Quels sont les risques de santé liés à la canicule et aux fortes chaleurs ?

Les risques liés à la canicule chez les personnes âgées

Chez les personnes âgées, le corps transpire peu et la température du corps a du mal à se maintenir à 37°C et peut alors augmenter : c’est le coup de chaleur ou hyperthermie. De plus, la sensation de soif tend à s’émousser avec l’âge, ce qui aggrave le risque de déshydratation.

Les risques liés à la canicule chez les enfants et les adultes

Chez les enfants, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. La perte d’eau est importante et augmente le risque de déshydratation.

Les risques liés à la canicule chez les travailleurs manuels et les sportifs

Chez ces personnes, le corps exposé à la chaleur transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Il y a un risque élevé de déshydratation et de coup de chaleur.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Chez l’adulte, les symptômes du coup de chaleur sont une agressivité inhabituelle, une peau chaude et rouge, des nausées et vomissements, des crampes musculaires, de la soif, des maux de tête, voire une perte de connaissance. Chez une personne âgée, il se traduit également par une grande fatigue, des étourdissements, des vertiges ou des troubles de la conscience.

Une personne victime d'un coup de chaleur est en danger de mort : contactez immédiatement les secours en composant le 15 ou le 112. En attendant, il est important de rafraîchir la personne : aspersions d'eau froide, serviettes humides, courants d'air, éventail, ventilateur, etc. On peut également appliquer des poches de glace à la base des membres et sur le cou.

Comment prévenir les accidents en cas de fortes chaleurs et de canicule ?

La prévention des accidents liés à la canicule quel que soit son âge

  • Boire au moins 1,5 litres d’eau par jour ; s’il existe des difficultés à avaler les liquides, ne pas hésiter à prendre de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) voire de l’eau gélifiée.
  • Ne pas consommer d’alcool, ni de boissons à forte teneur en caféine, dont l’action diurétique tend à aggraver la déshydratation.
  • Manger normalement même en l’absence de sensation de faim.
  • Porter des vêtements amples en lin ou en coton.
  • Bien sûr, ne pas sortir aux heures les plus chaudes de la journée et se protéger la tête du soleil si l’on doit sortir.
  • Ne pas faire d’efforts physiques intenses (sports, jardinage, bricolage).

La prévention des accidents liés à la canicule chez les personnes âgées

Outre les conseils exposés ci-dessus, les personnes âgées peuvent prendre des mesures supplémentaires.

  • À la maison, fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil. Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Les ouvrir la nuit en provoquant des courants d’air. Rester dans les pièces le plus fraîches.
  • Étendre des draps humides aux fenêtres et en les mouillant régulièrement.
  • Rester dans les pièces les plus fraîches. En l'absence de pièces fraîches, se rendre et rester au moins deux heures dans des endroits climatisés, ombragés ou frais (supermarchés, cinémas, par exemple).
  • Prendre régulièrement des bains et des douches ou s'humidifier le corps plusieurs fois par jour (brumisateur, gant de toilette) tout en assurant une légère ventilation.

La prévention des accidents liés à la canicule chez les travailleurs manuels en extérieur

  • Boire beaucoup d’eau.
  • Être vigilant pour ses collègues et soi-même. Il faut signaler toute impression de malaise.
  • Protéger sa peau et sa tête du soleil.
  • Respecter les consignes de prévention même si l’on se sent en pleine forme.
  • Faire des pauses régulières.

La responsabilité de l’employeur en cas de canicule

Afin de limiter les accidents du travail liés aux conditions climatiques, quelques mesures simples s’imposent aux employeurs. C’est en ce sens qu’a été publié le décret n°2008-1382 du 19 décembre 2008 relatif à la protection des travailleurs exposés à des conditions climatiques particulières. Désormais, tout employeur doit :

  • intégrer au « document unique » les risques liés aux ambiances thermiques ;
  • et, dans le secteur du BTP, mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes.

Sources

« Canicule Info Service » : 0800 06 66 66 (appel gratuit, 9h-19h)

« La canicule et nous », guide de l’INPES.

Agir
  • Si vous êtes âgé, isolé ou handicapé, pensez à contacter votre Centre Communal d'Action Sociale (CCAS). Vous pourrez bénéficier d'une aide en cas de canicule.
  • De plus, donnez régulièrement des nouvelles aux membres de votre famille, vos voisins ou vos amis.
  • Au moindre symptômes inhabituel ou sensation de fatigue, n’hésitez pas à contacter votre médecin traitant.

Attitude Prévention, la newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

Lectures recommandées

Equipement moto : casque et gants

Calque 5.png

Calque 50.png

Vacances d'été : éviter les accidents

Calque 6.png

Calque 49.png